On a rarement vu plus hypocrite comme raisonnement car on se souvient tous il y a quelques mois qu’ ils demandaient aux personnels de santé covid positif de travailler quand même ! Il suffisait de mettre le masque FFP2 et tout irait pour le mieux, selon le gouvernement. De plus, comment vacciner avec le produit d’AstraZeneca alors que tout le monde sait qu’il n’est pas efficace contre le variant sud-africain ! Sans oublier les très nombreux effets secondaires qui ont déjà touché des membres de la profession…





Deux mois après le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 destinée aux personnels soignants, le bilan est mauvais.

Malgré cela, le gouvernement hésite encore à les soumettre à une obligation vaccinale. Voici pourquoi.

Alors que de plus en plus de voix réclament que la vaccination devienne obligatoire pour le personnel soignant, le Premier ministre et le ministre de la Santé ont lancé jeudi soir un dernier avertissement. « Quand on est soignant, il est de notre responsabilité de se protéger soi-même et ceux que l’on soigne d’un virus qui peut les percuter durement », a lancé le ministre de la Santé, qui s’est lui-même fait vacciner, en tant que neurologue, le 8 février dernier. Jean Castex, lui, a appelé « solennellement » le personnel des résidences des Ehpad à se faire vacciner « très rapidement ». Si le nombre de vaccinations ne venait pas à augmenter dans les jours à venir, Olivier Véran a fait savoir qu’il n’excluait pas une saisine du Conseil consultatif national d’éthique sur le sujet, ce qui marquerait une première étape vers la possible mise en place d’une obligation vaccinale pour les soignants. La députée Agir Agnès Firmin Le Bodo a en outre annoncé vendredi le dépôt d’une proposition de loi allant dans ce sens.Mais alors que les soignants doivent déjà se soumettre à de nombreux vaccins obligatoires pour exercer, pourquoi la vaccination contre le Covid-19 semble cette fois si difficile à imposer ?

5 mars 2021