Quel cirque ! Quel culot ! En pleine semaine de dénonciation des violences faites aux femmes, alors que Tariq Ramadan est accusé dans une nouvelle plainte de viol en réunion, Jean-Jacques Bourdin et RMC/BFM l’ont tout de même invité pour venir vendre sa soupe, sachant en effet que le gourou Tartuffe vient de publier un livre. Comme à l’accoutumée, le système médiatique français va l’aider à le vendre comme ce fut le cas tout au long de ces 30 dernières années. Nous l’avons prouvé via un petit montage vidéo démontrant à quel point Tariq Ramadan a été soutenu par les médias. Pourtant, la ligne de défense de la Ramadan Family a consisté justement à dénoncer un soi-disant traitement judiciaire injuste ainsi qu’un acharnement médiatique. Ainsi, cette invitation chez Jean-Jacques Bourdin démontre le contraire et nous donne encore une fois raison dans nos analyses.

Alors qu’un grand nombre de représentants musulmans se sont dissociés du Tartuffe Tariq Ramadan à cause justement de sa trahison et de son comportement inqualifiable, alors que les éditions Tawhid l’ont lâché, que le site Oumma l’a dénoncé… la tentative risible de réhabilitation se fera via les médias mainstream qui l’ont toujours soutenu en vérité. Il faut bien comprendre que ce type de traitement est exceptionnel et qu’il vous sera impossible à vous, petites gens, d’espérer un tel traitement de faveur ; même en cas de diffamation, ces médias ne vous laissent même pas la possibilité de publier un droit de réponse, comme nous en avons nous-mêmes fait l’amère expérience avec le magazine le Point, par exemple.

Vous comprenez maintenant pourquoi ces médias ont, pendant 30 ans, réalisé la promotion de ce personnage interlope qui se présentait sous les traits d’un musulman exemplaire et qui, une fois le masque tombé, a révélé un comportement de babylonien, se vautrant dans la luxure.



Dans quel monde vit-on ?

Après l’auto-flagellation publique pitoyable de Yann Moix pour redevenir fréquentable et s’attirer à nouveau les grâces de son mentor BHL, le philosophe qui fait et défait les carrières sur un simple coup de fil, voilà que l’on apprend le grand retour médiatique de Tariq Ramadan sur RMC !

C’est au micro de « Bourdin Direct », qui lui est toujours resté ouvert, face à Jean-Jacques Bourdin, l’interviewer vedette de la station qui lui a toujours offert une tribune, que l’islamologue genevois, éclaboussé par le scandale de sa double vie sordide, sous le coup d’accusations d’une extrême gravité et placé sous contrôle judiciaire depuis plusieurs mois, va tenter vendredi matin de s’acheter une nouvelle respectabilité. Proprement ahurissant !

Il n’est pourtant pas si loin le temps où, avec une hypocrisie insondable, il éreintait les médias mainstream, leurs liaisons dangereuses et leur propagande pernicieuse, tout en écumant les plateaux de télévision. Aujourd’hui, celui qui faisait figure de directeur de conscience des musulmans, en France et en Europe, saisit avec le même empressement qu’avant le micro que lui tend le groupe RMC/ BFMTV, afin d’opérer une vaine réhabilitation…

Mais à trop vouloir faire le buzz, la radio populaire RMC ne va-t-elle pas sombrer dans l’indécence la plus totale et choquer dans les chaumières ?

Ainsi donc, alors même que les citoyens français de confession musulmane ont découvert, avec effarement, que sa vie n’était qu’un tissu de mensonges et son cynisme sans limites, et bien qu’une nouvelle accusation l’accable et qu’une prochaine confrontation avec une plaignante suisse l’attende, Tariq Ramadan revient sous les feux des projecteurs pour plaider sa cause.

Rappelons que, sous les révélations en cascade, glauques et glaçantes, qui firent tomber le masque, l’islamologue suisse est rapidement tombé en disgrâce au Qatar, son généreux mécène qui le payait à prix d’or, tandis que ses proches lieutenants, après avoir été incrédules, ont fini par se désolidariser de lui, sans parler de son éditeur historique, les éditions Tawhid, qui ne commercialise plus ses livres en ligne.


Oumma

4 septembre 2019