Cheikh Franz-Olivier Giesbert (FOG) entonne une antienne si chère à ceux qui, depuis des décennies maintenant, ont fait de l’islam et des musulmans leur fonds de commerce (avant de voir la vidéo ou de lire ce texte, nous vous conseillons de lire l’édito de FOG que vous trouverez en bas de page). Il présente le « halal », cette prescription divine à laquelle tout musulman doit se soumettre, comme une « fiction » et prétend que cette pratique « inflige des souffrances révoltantes aux animaux », alors que, nous avons eu à le prouver à plusieurs reprises, l’égorgement des animaux est le mode d’abattage idéal en ce sens qu’il entraîne l’arrêt quasi immédiat de l’irrigation du cerveau et donc de toutes ses fonctions y compris la nociception. Les bestiaux meurent instantanément, ce qui n’est pas le cas de ceux qui sont abattus par d’autres modes, parfois véritablement scandaleux comme l’asphyxie, des coups de marteau sur la tête, l’électricité qui rate très souvent son coup. Par ailleurs, l’égorgement permet de vider la bête de tout son sang ce qui permet une meilleure conservation et une expulsion des toxines que le sang transporte.

Alors que FOG valide le « casherout » des juifs le considérant comme étant une prescription figurant dans la Bible hébraïque, il rejette de façon révoltante le halal des musulmans au prétexte qu’il ne serait « pas un héritage du passé, mais une mode sans fondement ». Et ce monsieur se dit journaliste ! Comment peut-on être aussi stupide, ignorant et en même tant aussi arrogant ?

Alors de deux choses, l’une : soit FOG est intellectuellement médiocre et il devrait se documenter avant de pondre une telle énormité, soit il est de très mauvaise foi. Dans les deux cas, ce personnage est méprisable car en matière d’escroquerie, c’est celui qui s’emploie à tromper son monde qui en fait preuve.  Quant aux juifs, nous sommes persuadés qu’il les craint, plus qu’il ne les respecte.



Commençons d’abord par dire que le fond de ce papier est complotiste puisqu’il accuse les fréristes et les chiites d’avoir comploté pour imposer une coutume qui n’aurait jamais existé ! Pourtant, il est de notoriété publique que ces deux communautés ne s’apprécient guère ! Une telle sottise lâchée par FOG ressemble d’ailleurs curieusement à la même accusation portée contre le terme « islamophobie » que le pseudo universitaire Gilles Kepel avait attribué à Khomeini alors que le terme existait depuis près d’un siècle (cf. image ci-dessus) !

Chaque paragraphe de son texte, chaque phrase contiennent une bêtise. En réalité, on comprend très vite où FOG veut en venir, à partir du moment où il explique que la Palestine est une terre juive colonisée par les Arabes et non l’inverse, car selon lui, il suffit d’étudier l’histoire des trois derniers millénaires pour s’en convaincre ! On a l’impression que cette soumission à Tel-Aviv s’imposait à l’écriture de ce papier ! Très curieux et encore plus malsain, car cette affaire n’a aucun rapport avec le sujet du papier !!!

Ensuite vient la partie théologique dans laquelle FOG va s’appuyer sur le travail d’une universitaire parisienne qui a écrit un livre sur la viande halal. Selon elle, le rite de l’égorgement n’a jamais existé et n’est qu’une invention des industriels de la viande et des fondamentalistes. Pourquoi pas ! En dehors du fait que tout ceci pue à plein  nez la théorie du complot, faut-il rappeler à FOG que l’industrie de la viande halal est tenue par des juifs ! Du coup, l’attelage initial semble compromis, car on ne voit pas trop comment pourraient coexister des fondamentalistes musulmans présentés comme des antisémites avec des industriels juifs (Isla Délice, Wassila, Réghalal) ! On imagine que dans son prochain papier FOG va nous expliquer que le cochon n’était pas prohibé au début de l’islam et qu’il l’est devenu à cause du lobby du mouton qui voulait se créer un monopole ! FOG va très loin puisqu’il parle de « Djihad économique » sauf que la plus grande recette de ce business du halal va dans les poches de… Tel-Aviv ! Il explique que dans les années 70 il y avait très peu de viande halal comparée à 2019, sauf que là encore, il oublie qu’entre temps la population musulmane a triplé voire quintuplé ! C’est tout simplement une question banale de démographie. Et puis de quoi je me mêle ? Si les musulmans ont envie de manger halal, où est le problème ? Est-ce interdit par la loi ?

Qu’en est-il du casherout ?

Il va d’ailleurs très facilement éliminer la problématique du rituel de l’abattage selon la tradition juive en expliquant qu’il était quantitativement négligeable et que très peu de juifs le respectaient. Ah bon ! A-t-il des chiffres seulement pour le prouver ? Non. Nous, par contre, nous les avons !

10 à 15% des juifs mangent casher en France ce qui fait entre 60.000 et 90.000 personnes et donc un très grand nombre de bêtes abattues selon la shehita qui est identique au rituel islamique de l’égorgement. Du coup, pour FOG il n’est pas question de ce rituel puisqu’il l’accepte pour les juifs, il est question donc de la religion musulmane qui constitue pour lui un problème ! Il n’est pas question non plus pour lui de bien-être animal mais d’islamomanie maladive.

Concernant l’électronarcose avant l’abattage, il y a quelque fatawi [pluriel de fatwa] qui l’autorisent. Ce qu’omet de dire FOG c’est que cette technique fonctionne très mal car l’industrialisation à outrance obéissant à une cadence infernale mue par le souci de rendement et de rentabilité empêche un bon fonctionnement du protocole. Car oui, la problématique essentielle aujourd’hui à combattre est bien celle du profit et de l’industrialisation de l’élevage comme le démontre régulièrement l’association L214. C’est de condamner et de combattre les fermes aux milliers de vaches ! Condamner l’élevage de poules à coups d’hormones et d’antibiotiques qui les font tellement grossir vite que leurs pattes cassent sous leur poids, sans oublier les millions de poussins broyés vivants ! Et tant d’autres horreurs de la modernité qu’il faudrait condamner immédiatement et avec la plus grande fermeté.

Venons-en maintenant, pour finir, au rituel de l’abattage islamique qui selon FOG serait une invention du XXe siècle. Cette ânerie devrait à elle seule le faire rougir de honte jusqu’à la fin de ses jours et le faire disparaître à jamais. Alors qu’il a osé reprendre un verset coranique pour appuyer ses sottises, nous allons lui en proposer un autre [Sourate V , Verset 3]qui démontre que le rituel existe depuis la naissance de l’islam. Nous allons également recourir à des paroles prophétiques qui abondent dans ce même sens. En réalité, logiquement, on n’aurait pas besoin de le faire, car il n’existait pas d’autres moyens d’abattre les bêtes que de leur couper la tête ; même en Europe, et même les chrétiens pratiquaient le même rituel.


حُرِّمَتْ عَلَيْكُمُ الْمَيْتَةُ وَالْدَّمُ وَلَحْمُ الْخِنْزِيرِ وَمَا أُهِلَّ لِغَيْرِ اللّهِ بِهِ وَالْمُنْخَنِقَةُ وَالْمَوْقُوذَةُ وَالْمُتَرَدِّيَةُ وَالنَّطِيحَةُ وَمَا أَكَلَ السَّبُعُ إِلاَّ مَا ذَكَّيْتُمْ وَمَا ذُبِحَ عَلَى النُّصُبِ وَأَن تَسْتَقْسِمُواْ بِالأَزْلاَمِ ذَلِكُمْ فِسْقٌ… (3) [سورة المائدة]


Le verset coranique n°3 ci-dessus de la sourate de la Table revient sur les interdits alimentaires concernant les viandes en dehors des produits de la mer qui sont tous licites, sans exception, pour les musulmans . Ce verset a donc 14 siècles et il explique avec une simplicité enfantine que les interdits sont les suivants : les animaux morts, le sang et la viande de porc mais également tout ce qui n’a pas été sacrifié au nom de Dieu, ce qui implicitement concerne le sacrifice par égorgement. Sont interdits également les bêtes asphyxiées, assommées, tombées d’une falaise ou tuées à coups de sabots par une autre bête ou tout simplement tuées par un animal sauvage. Le verset cite également les animaux sacrifiés en invoquant de fausses divinités. Ce verset à lui seul suffit amplement à démontrer que FOG est un inculte qui propage de fausses informations afin de stigmatiser encore plus les musulmans. Ce verset n°3 de la sourate de la Table utilise clairement le terme « égorger » ou « ذُبِحَ  » ainsi que le terme « التذكية » qui définit le protocole islamique rendant licite la consommation des viandes !


[صحيح] .فإذا قتلتُمْ، فأحسِنوا القتلةَ، وإذا ذبحتُمْ، فأحسِنوا الذَّبحَ، وليحدَّ أحدُكُم شفرتَهُ، وليُرِحْ ذبيحتَهُ


Justement, une des règles essentielles du halal comme le démontre la parole prophétique ci-dessus est d’avoir une lame aiguisée comme un rasoir, extrêmement coupante et de se comporter de manière douce avec les bêtes sacrifiées. Une des règles connues de tous consiste à ne jamais montrer la lame à l’animal, ni même le sang de la bête sacrifiée qui l’a précédée, ni même lui permettre de sentir l’odeur du sang. Le protocole est connu de tous d’ailleurs ; FOG devrait le savoir s’il s’intéressait sérieusement à la question puisque on aimerait bien savoir ce que font les musulmans le jour de la grande fête de l’Aïd qui représente justement le sacrifice du prophète Abraham ?!

On pourrait recourir également à un grand nombre d’autres paroles prophétiques ainsi qu’à celles de grands penseurs et imams musulmans tout au long des derniers siècles. On peut même ridiculiser ce pauvre FOG avec des faits historiques et lui rappeler que les soldats musulmans lors de la Grande guerre – il y a plus d’un siècle maintenant, bien avant Albanna et Khomeïni – mangeaient halal comme le démontrent les photos ci-dessous. Nous vous invitons à suivre ce lien afin de lire le texte qui en fait état.



On peut y lire qu’un notable musulman, Ben Siam exprimait ses craintes au niveau alimentaire concernant justement les viandes : « Pour tous, il est avéré que la nourriture des soldats préparée en commun, dans des cuisines semblables à celles des troupes françaises, avec de la viande fournie dans les mêmes conditions que celle destinée à l’alimentation des troupes françaises, il est avéré, dis-je, que cette nourriture et cette viande ne sont pas conformes au rite musulman » ! En réalité tout le monde sait que le musulman sacrifie les animaux d’élevage depuis 14 siècles, à l’exception de FOG qui a étalé dans son magazine hebdomadaire du Point son ignorance crasse avec l’arrogance qui le caractérise !


« L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute »

Proverbes 16:18


FOG parlera encore d’argent et de financement des autorités musulmanes, comme si la mosquée de Paris présidée par Boubekeur était fondamentaliste, comme si elle n’était pas totalement contrôlée par la préfecture de Paris ! Tout ceci est d’un ridicule affligeant.

Pour finir, heureusement que le ridicule ne tue pas car on aurait déjà perdu Franz-Olivier Giesbert ! Rendez-vous compte que ce monsieur prétend que le pessimisme dans lequel pataugerait la France serait dû à la « viande halal » ! Nous n’avons entendu aucun #GiletJaune aborder cette question ; par contre, toutes les revendications portent sur l’économie, le capitalisme sauvage dont FOG fait la promotion depuis des décennies, la collusion politique/médias, la corruption, l’Union Européenne, une fiscalité très lourde…

Il serait intéressant là encore que la communauté musulmane, si tant est qu’elle existe, traîne en justice ce torchon, cet amas d’absurdités et son auteur, de mensonges et de fake niouzes pour lui donner une leçon qu’il n’oubliera pas de si tôt.