De nombreuses rumeurs couraient autour des mœurs de Zemmour sur la place de Paris mais rien de concret et sans preuves. Il faut dire que le dernier papier de Mediapart, papier qui compte pas moins de 10 pages, est assez éloquent. Voler des baisers, parler mal, caresser l’entrejambe d’une femme qu’il connaît depuis 3 minutes, sans son autorisation et devant son père… ça en fait des dérapages pour une seule personne.

On connaît déjà la réaction du loustic : CRIER AU COMPLOT ! Comme tous les autres, il n’a que cette carte en main. Nous lui souhaitons donc la bienvenue au Conspiracy club.

Mais ce qui est encore plus comique c’est de revenir sur les propos de Zemmour concernant les migrants violeurs et agresseurs de femmes occidentales ! Il les avait accusés de tous les maux et avait demandé de les renvoyer fissa chez eux car ils représentaient une menace. Zemmour sait maintenant ce qu’il lui reste à faire…





Après le récit d’une élue d’Aix-en-Provence publié le 24 avril sur les réseaux sociaux, Mediapart a recueilli les témoignages de plusieurs femmes qui dénoncent les agissements et le comportement du journaliste du Figaro et de CNews, que certains rêvent de voir candidat à la présidentielle. 

« Le poil est une trace, un marqueur, un symbole. De notre passé d’homme des cavernes, de notre bestialité, de notre virilité. De la différence des sexes. Il nous rappelle que la virilité va de pair avec la violence, que l’homme est un prédateur sexuel, un conquérant. »

Ces mots sont ceux d’un journaliste et essayiste très connu, officiant au Figaro Magazine et sur CNews, plusieurs fois condamné par la justice pour provocation à la haine envers les musulmans, Éric Zemmour.

[…]


 ET 

Mediapart

29 avril 2021