Il faut être en France pour voir un travail journalistique aussi lamentable, aussi pathétique ! Un travail journalistique qui a pour seul objet d’essayer de contredire le peuple et jamais les élites qui multiplient les mensonges et autres fake news ! De plus, le nombre de morts en France est totalement faux car, primo elles  ne sont pas toutes dues au coronavirus mais aussi et surtout à des comorbidités graves et lourdes. Deuxio, comment voulez-vous abaisser ce nombre de décès lorsque vous avez comme seul traitement le paracétamol, que vous n’avez pas de masques pour protéger les plus fragiles dans les Ehpad et à domicile et quand vous sélectionnez les malades à l’hôpital en refusant les plus âgés auxquels il est proposé une prescription de Rivotril pour faciliter le passage de vie à trépas ? Sans oublier bien sûr toute la propagande ciblant le traitement à l’hydroxychloroquine et à l’azithromycine qui a pourtant fait ses preuves dans le monde entier ! Rappelons que la seule canicule avait fait 25000 morts en 2003 sans virus, ni quoi que ce soit d’autre !

Bref, on peut difficilement trouver un travail journalistique aussi minable, aussi stupide ; c’est même un cas d’école qui devra figurer dans les programmes futurs des universités afin d’enseigner aux jeunes ce qu’il ne faut surtout pas faire.


Sur Twitter, l’ancien footballeur, présent sur la liste de la France insoumise pour les municipales à Paris, s’est interrogé sur les raisons de la mise en place des mesures barrières à la pandémie mondiale.



Selon l’ancien footballeur, Vikash Dhorasoo, les pouvoirs publics du monde entier seraient allés trop vite dans leur réponse face à l’expansion du coronavirus. Sur Twitter, le candidat de la France insoumise dans le 18e arrondissement de Paris aux municipales s’est en effet interrogé, graphique à l’appui : « Quelqu’un pourrait me rappeler pourquoi on a mis le monde entier en confinement pour la maladie classée 17 au rang mondial en nombre de morts ? ».

Un classement vieux et faux

Sauf que dans son raisonnement, l’ancien milieu de terrain du PSG se trompe. Déjà, son graphique date du 9 mars, soit avant le pic épidémique en Europe et aux États-Unis. Dans la version actualisée au 7 mai du même graphique, le Covid-19 est remonté en cinquième position des […]


avatarfranceinfo
France Télévisions
19 mai 2020