maryse wolinski


Espérons qu’elle aura les réponses à ses questions au sujet de la mort de son époux, car c’est ce qui importe le plus ; sinon, cette polémique portant sur l’orthographe, même si écorcher un nom est toujours irrespectueux et déplaisant, est accessoire, assez stérile et pas très sérieuse au regard de la tragédie qui l’a frappée.


Le nom de Georges Wolinski était mal orthographié sur la plaque commémorative, posée ce matin devant les anciens locaux de Charlie Hebdo. Sur RTL, sa veuve Maryse, a exprimé sa colère.   

Stupeur quand la plaque commémorative posée devant les anciens locaux de Charlie Hebdo a été inaugurée ce matin. François Hollande et Anne Hidalgo ont révélé la plaque, rendant hommage aux victimes décédées le 7 janvier dernier, mais le nom d’une d’entre elles avait été écorché. En effet, Georges Wolinski, dessinateur historique du journal satirique, a été orthographié avec la lettre « y » à la fin, à la place du « i ».

Une erreur qui n’est pas du goût de sa veuve, Maryse, qui s’est confiée dans le journal de RTL cet après-midi. « Je vais de stupeur en stupeur et ma colère n’a fait que redoubler quand j’ai vu le Y parce que moi je l’ai vu tout de suite naturellement, je n’ai pas regardé le nom des autres, j’ai regardé le nom de mon mari », a-t-elle expliqué, avant de dire qu’elle avait fait part de cette erreur à la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui lui a assuré que ce serait réparé.

Plaque remplacée dans les prochaines 48 heures

« Plusieurs personnes du cabinet de Mme Hidalgo sont venues m’expliquer que c’est le marbrier qui s’était trompé (…) On m’a promis que normalement, ça devrait être changé aujourd’hui », a-t-elle continué. Très en colère, Maryse Wolinski a précisé que son mari n’aurait pas du tout apprécié la coquille non plus : « Il n’aimait pas du tout qu’on lui mette un Y, ça je peux vous le dire (…) Je ne peux guère faire de l’humour là-dessus franchement parce que ma colère est trop grande. Quand j’ai vu ça ce matin, je peux(…)

Charles Rémi