Aphorismes d’automne, par Lotfi Hadjiat

aphorismes-automne-hadjiat


L’argent est une unité de distance, entre l’homme et son Créateur, une unité de mesure de l’aliénation, de la solitude, de la déchéance, de l’annihilation de la vie… mais les israélites en ont fait une unité de richesse… on est riche aujourd’hui quand on peut acheter le silence d’une femme qu’on a violée, n’est-ce pas Harvey…

L’escroquerie ce n’est pas l’entourloupe qu’on peut commettre avec l’argent, c’est l’argent lui-même.

Certes, l’humanité se prostitue à Satan, mais qui est le mac dans l’affaire ?

Le mensonge n’a jamais été aussi voluptueux qu’en cette veille de Jugement dernier, si voluptueux que la vérité en paraît brutale, inhumaine, fasciste… le pire fascisme !…., que les forces du « progrès » combattent fanatiquement.

Une femme qui s’offre à vous c’est de la confiture sur le pain dur de la vie, aujourd’hui le pain est plus sec que jamais, et la confiture congelée.

Vous saviez sans doute que le mentaliste de Staline était juif, Wolf Messing, mais saviez-vous que le mentaliste de Hitler l’était aussi… juif, Erik Jan Hanussen. Erik apprit à Adolf comment captiver les foules… J’ai toujours dit que les Juifs étaient de grands psychologues.

« L’âme ne survit pas à la chair, l’âme c’est la chair elle-même », voilà ce que les démons de la propagande et de la publicité aboient jours et nuits, à chaque heure, à chaque minute, à chaque seconde.

L’agitation néo-libérale se veut neutre, a-idéologique, a-politique, a-historique, a-morale, pragmatique, mais l’agitation n’est jamais neutre, elle a toujours un sens, une destination : l’égarement.

L’art a pour vocation de faire résonner l’éternité. La science moderne n’a rien compris, elle veut faire raisonner l’éternité… !

L’effondrement des omertas est le plus beau des spectacles, Dominique Strauss-Kahn, Harvey Weinstein…, à quand Botul, Rothschild… ? Ne nous y trompons pas, l’Apocalypse ne sera rien d’autre que l’effondrement de toutes les omertas, le triomphe de la vérité.

Si tu n’agis sur le monde ni en bien ni en mal, le monde agira sur toi en mal. Grande loi de la passivité.

Il ne faut pas se mentir, en politique, le seul programme présidentiel crédible tient désormais en trois mots : extermination des parasites. Ceux d’en haut, évidemment, pas ceux d’en bas, qui n’en sont que la conséquence. Entre nous, quelque chose me dit que c’est exactement le programme du Messie, qui ne se présentera pas aux élections, et qui, sans passer chez Ruquier, accomplira ce programme de manière absolument pas démocratique, malgré les hurlements incessants de Christine Angot.

On reconnaîtra le Messie quand les enfants crieront à son passage : « l’école du crime est finie ! »…

C’est l’histoire d’un cauchemar qui vendait du rêve sous emballage, d’un enfer qui vendait du paradis en carton-pâte et des étoiles en plastique, l’histoire sinistre de truands pervers qui parlaient d’amour, l’histoire infâme d’une propagande tout-terrain qui permit à des parasites d’imposer partout leurs lois de parasites et qui s’achève dans l’abject, l’histoire sordide d’un mensonge planétaire qui explose en plein viol, c’est l’histoire d’Hollywood. Moteur… Action !

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)