Décadence : l’Irlande dit « oui » au mariage gay

Partager

LGBT_irlande_gay-oui_42

Voici encore une fois la preuve de la puissance du lobby mondial LGBT et sa force de frappe dans un pays à tradition catholique comme l’Irlande.


Toujours aucun résultat officiel en provenance de Dublin mais la cause semble entendue. Les partisans des deux camps reconnaissent la victoire du « oui » au mariage gay. Ce sont les électeurs qui se sont prononcés par référendum ce vendredi 22 mai. Ce résultat semble  le signe d’une perte d’influence de l’Église dans ce pays où plus de 80% des citoyens se déclarent catholiques et où l’avortement reste illégal. Explications de Catherine Maignant, spécialistes des questions religieuses en Irlande.

En France le « mariage pour tous » avait soulevé débats enflammés et manifestations récurrentes dans le pays. Au terme d’un marathon législatif, le projet de loi de la ministre de la Justice Christine Taubira était voté mi-2013, afin d’ouvrir le mariage aux couples de personnes de même sexe.

Dans quels pays le mariage de personnes de même sexe est-il autorisé ?

Si le « oui » l’emporte, l’Irlande sera le 13e pays à légaliser le mariage homosexuel après les Pays-Bas (2001), la Belgique (2003), l’Espagne (2005), la Norvège et la Suède (2009), le Portugal et l’Islande (2010), le Danemark (2012), la France (2013), l’Angleterre avec le Pays de Galles et l’Ecosse (2014) et enfin le Luxembourg en janvier 2015.

Dans le monde, le Canada (2005), l’Argentine (2010), l’Uruguay (2013), le Brésil (2011), le Mexique (2009), l’Afrique du sud (2006), la Nouvelle Zélande (2013) et enfin les États-Unis (dans 37 États) ont autorisé le mariage homosexuel.

C’est maintenant au tour de l’Irlande de s’exprimer pour inscrire le mariage pour les personnes de même sexe dans la constitution. Pour la première fois au monde, c’est par voix de référendum que les Irlandais vont voter « pour » ou « contre » la légalisation du mariage gay, ou « marriage equality ».

Parmi les plus de 3 millions d’Irlandais appelés aux urnes ce vendredi 22 mai, le dernier sondage publié par The Irish Times donne le « oui » vainqueur à 70%, principalement parmi les jeunes, et le « non » à 30%.

Le camp du « oui »

Ce référendum qualifié de « jour historique pour l’Irlande » — par un votant interviewé à la sortie des urnes par l’AFP — s’ouvre 22 ans après la dépénalisation de l’homosexualité dans le pays, et quelques jours après le vote en avril dernier d’une loi sur la famille autorisant l’adoption par des couples homosexuels. Ces derniers ont également accès depuis 2010 à un pacte d’union civil ouvert à tous les couples.

Les dernières mesures ont été promues par le gouvernement, de la droite démocrate chrétienne issu du parti Fine Gael. A sa tête, le Premier ministre Enda Kenny mène une véritable campagne sur son compte Twitter en faveur du « yes » à ce référendum sur le mariage homosexuel. […]

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)