L’Irak a cherché à financer Mitterrand, selon les services secrets allemands

Partager

mitterand_irak_financement


Apparemment, il n’y a pas que Sarkozy qui soit accusé d’avoir été financé par les millions d’euros de Mouammar Kadhafi, ni même Valéry Giscard d’Estaing dont de nombreuses rumeurs et témoignages affirment qu’il a également été financé par l’argent africain. Mediapart fait état d’une information de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel selon laquelle François Mitterrand aurait été financé par le régime irakien de Saddam Hussein en mai 1974.C’est dramatique pour les deux parties de la transaction, car le président français qui a régné pendant 14 ans peut être considéré comme un traître si l’information est avérée, tandis que Saddam Hussein ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même à l’instar de Mouammar Kadhafi puisque François Mitterrand a été un des premiers à bombarder son pays lors de la première guerre du Golfe.


Le régime irakien a cherché à financer, en mai 1974, la campagne électorale de François Mitterrand, selon un document des services secrets allemands que révèlent Mediapart et l’hebdomadaire Der Spiegel.

La somme d’un million de dollars est évoquée, sur la foi d’une communication interceptée à l’ambassade d’Irak à Paris.

C’est un court document au potentiel déflagrateur pour la période mitterrandienne du Parti socialiste. Issu des services secrets allemands, ce rapport auquel Mediapart a eu accès avec le Spiegel – notre partenaire au sein du consortium European Investigative Collaborations [EIC] – consiste en un compte-rendu détaillé de l’une des visites que le chef adjoint des services de l’époque rendait chaque semaine à la chancellerie, à Bonn, alors capitale de la République fédérale d’Allemagne (RFA). […]


 – Médiapart

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)