Au cas ou vous croiriez à la propagande officielle qui consiste à faire accroire que les vaccins sont 100 % sûrs, voici une affaire judiciaire qui prouve le contraire puisqu’un nourrisson a été dédommagé à hauteur de 101 millions de dollars suite à un effet secondaire gravissime qui l’a handicapé à vie après avoir reçu le vaccin ROR. D’aucuns nous diront que c’est très rare et que c’est le prix à payer pour avoir une protection de la population ! Nous répondrons à ces gens que ce cas gravissime est peut-être rare n’est mais n’est pas un simple chiffre statistique, c’est un être humain handicapé  vie et une famille bouleversée et que si cet enfant était le leur, ils ne tiendraient pas ce discours stupide.


Les avocats Maglio Christopher & Toale ont négocié une indemnisation de 101 millions de dollars pour un nourrisson qui a présenté une grave réaction à la suite du vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole).

La petite fille O.R. âgée d’un an savait déjà marcher et grimpait un peu partout.

Le 13 février 2013, elle a reçu les vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), le vaccin contre l’hépatite A, l’haemophilus influenzae de type B (Hib), le Prevnar (pneumonie) et le vaccin contre la varicelle.

Le soir même, la maman a remarqué que sa petite fille était irritable et fiévreuse. Le pédiatre consulté conseilla à la maman de donner du Tylénol et du Benadryl. La fièvre s’est, malgré tout maintenue pendant plusieurs jours et la veille de la visite prévue du pédiatre, la petite O.R. a commencé à faire de graves crises. Elle a de suite été transportée aux urgences. Elle y a fait un arrêt cardiaque et respiratoire. Les médecins l’ont immédiatement placée sous respirateur.

Les médecins ont pu remédier aux crises et le cœur est reparti, mais la petite O.R. a gardé une grave lésion cérébrale, une encéphalopathie avec altération de la vision corticale, hypotonie musculaire et une insuffisance rénale.

Après des mois de traitement à l’hôpital, la petite est rentrée à la maison, mais son handicap nécessite des soins médicaux spécialisés et une supervision 24 heures sur 24 pour le restant de ses jours.

Le dédommagement de 101 millions de dollars servira à payer les soins médicaux de la petite fille pour le restant de ses jours. La famille a reçu une somme forfaitaire de 1 million de dollars pour couvrir les frais médicaux immédiats. Le restant de la somme sera versé sous forme de rente pendant toute la vie de la petite fille.


Maglio Christopher & Toale. P.A., 17 juillet 2018 (extraits)

Source : Mctlawyers 


« Pour la quasi-totalité du monde médical à l’échelle de la planète, il n’y a pas de complication grave des vaccins et ceux-ci ont un intérêt majeur dans la promotion de la santé ».  Office de la naissance et de l’Enfance (ONE, Belgique), article RTBF du 1er décembre 2011 intitulé « Décès d’un bébé à Charleroi : l’ONE tient à se défendre ».