Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
16 morts dans de nouvelles frappes sur Gaza !
À la une

16 morts dans de nouvelles frappes sur Gaza ! 

Des dizaines de morts palestiniens ont été comptabilisés après les nouvelles frappes sionistes sur la Palestine occupée. Et pourtant, le système médiatique français totalement corrompu et inféodé au lobby sioniste inverse les responsabilités et les causes de la violence. Alors que c’est l’extrême droite la plus raciste qui dirige le pays depuis des années, nous n’avons pas entendu le moindre mot de condamnation des autorités politiques françaises.


Au moins 16 Palestiniens ont été tués mercredi dans des frappes israéliennes dans la bande de Gaza, d’où des salves de roquettes ont visé sans cesse des villes d’Israël, une escalade qui ne montre aucun signe d’apaisement.

Ces morts portent à 26 le nombre de Palestiniens tués, dont trois enfants, depuis une opération israélienne qui a tué mardi à l’aube un commandant du groupe armé Jihad islamique à Gaza, élément déclencheur de cet accès de violences.

Pour le deuxième jour consécutif, les sirènes d’alerte ont retenti mercredi dans plusieurs villes israéliennes aux alentours de Gaza, dont Ashkelon, après de nouveaux tirs de roquettes qui ont précipité dans la foulée des bombardements israéliens sur l’enclave palestinienne, contrôlée par le groupe islamiste Hamas.

L’armée israélienne a dit viser des positions du Jihad islamique, notamment un site où des combattants de ce groupe islamiste s’apprêtaient, selon elle, a tiré un missile antichar sur Israël.

Ces frappes israéliennes ont fait 16 morts mercredi, selon le ministère de la Santé à Gaza.

Mardi, l’armée et les services de sécurité intérieure israéliens (Shin Beth) avaient mené une opération ciblée contre le haut commandant du Jihad islamique, Baha Abou al-Ata, et sa femme, dans leur appartement du nord-est de la bande de Gaza.

Le Jihad islamique a lancé dans la foulée un barrage de roquettes sur Israël, sans faire de mort.

« Déterminés à combattre » 

Depuis mardi, au moins 360 roquettes ont été tirées de Gaza vers Israël, selon le dernier bilan de l’armée israélienne, qui a dit avoir intercepté environ 90% de ces projectiles grâce à son système antimissile « Dôme de fer ».

Une roquette a endommagé une maison, une autre une usine, et une autre encore est tombée sur une autoroute, passant à quelques mètres de foudroyer des voitures en circulation.

« Cessez vos attaques, ou vous prendrez encore plus de coups », a prévenu mercredi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Nous sommes déterminés à combattre et à défendre notre pays, et s’ils pensent que ces salves de roquettes vont nous affaiblir ou nous faire perdre notre détermination, ils se trompent », a-t-il ajouté à l’endroit du Jihad islamique.

« Nous allons donner aux ennemis une leçon dont ils se souviendront », a rétorqué le rassemblement des unités de la « résistance » à Gaza, dont le Jihad islamique est partie prenante.

Mardi, des écoles, collèges, universités et autres institutions publiques avaient été fermés jusqu’à Tel-Aviv, la métropole économique d’Israël, située à environ 70 kilomètres de Gaza. Mercredi, tous les établissements publics le sont restés dans un rayon de 40 km autour de l’enclave palestinienne.

Les écoles étaient aussi fermées depuis mardi à Gaza, petite enclave où la population, soumise à un blocus israélien…


AFP
13 novembre 2019

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :