Arguments ahurissants de Nadine Trintignant pour défendre Polanski

0
PARTAGES
0
VUES

Voici encore une fois la preuve que la caste artistique parisienne n’a pas la même morale que le peuple et qu’elle piétine allègrement de nombreux articles du code pénal. Nous faire croire qu’une femme qui n’a pas déposé plainte pendant 44 ans ne peut que mentir alors que nous avons vu ce qu’il en coûtait de s’attaquer à Roman Polanski relève de la mauvaise foi la plus crasse. Il n’y a qu’en France et à Paris où de tels débats peuvent être diffusés à la télévision au mépris total de toutes les convenances. Ces gens vivent sur une autre planète et il serait temps de leur rappeler qu’ils sont soumis aux mêmes lois appliquées à tous.


L’écrivaine française pense que les charges retenues contre le réalisateur sont infondées.

Les nouvelles accusations de viol contre Roman Polanski continuent de faire réagir.
Alors que l’une des avant-premières parisiennes de son dernier film « J’accuse » a été annulée ce mardi 12 novembre, Nadine Trintignant a, elle, tenu à apporter son soutien au réalisateur franco-polonais.
Invitée sur le plateau de BFMTV ce mercredi 13 novembre, jour de sortie du film « J’accuse », la scénariste et écrivaine française a qualifié l’accusé de « victime ».
« On est sans arrêt contre lui. Ce ne serait pas Roman Polanski, on lui ficherait la paix. […] En ce moment en Europe, il y a un antisémitisme sournois qui se réveille. C’est pas le moment d’accabler Roman Polanski », a-t-elle précisé.
Comme Saint Thomas, Nadine Trintignant n’a l’air de croire que ce qu’elle voit. « Quand je ne vois pas quelque chose… J’ai vu tellement d’accusations à tort contre d’autres. Quand on ne voit pas les choses, j’aurais plutôt tendance à le croire lui qu’une femme qui a mis 44 ans à réfléchir pour le dénoncer […]. On devrait lui fiche la paix depuis le temps », propose l’octogénaire.


BFMTV People

Nadine Trintignant sur les accusations de viol pesant sur le réalisateur: « Ce ne serait pas Roman Polanski, on lui ficherait la paix »

Vidéo intégrée

Sur les réseaux sociaux, ces déclarations, supposant qu’on doive séparer l’homme de l’artiste, ont mis mal à l’aise plus d’un téléspectateur, comme en témoignent les réactions ci-dessous.
bluebubble

Si je résume les propos de il faudrait laisser tranquille car c’est un metteur en scène de talent. Si on va par-là je pense qu’artistiquement n’en manque pas non plus,du coup on le laisse tranquille lui aussi ou pas?

Samuel Chalom

Nadine Trintignant est une bonne illustration de ce pourquoi le patriarcat est systémique, donc difficile (mais indispensable) à combattre https://twitter.com/salam93/status/1194546569049255938 

Nabil Touati@salam93

« J’ai tendance à croire Roman Polanski plutôt qu’une femme qui a mis 44 ans avant de le dénoncer », dit Nadine Trintignant

Voir l'image sur Twitter
Pour Nadine Trintignant, Roman Polanski n’est pas coupable. Pourquoi ? Sa femme est belle. Il n’aurait donc « pas besoin d’aller voir ailleurs. » Là aussi, ça ne passe pas.

@AzizaNaitSibaha

Nadine pour défendre a un argument incroyable : « Il a une femme magnifique, pourquoi il irait voir ailleurs ». Triste d’entendre des aberrations pareilles surtout venant d’une femme qui se disait féministe

Monsieur DuCon

Effaré des propos tenus par Nadine Trintignant pour qui le fait d’avoir une belle femme est donc un argument solide pour déconstruire les accusations de viol contre un homme , en l’occurence ici ,

Les violeurs ont donc tous des femmes moches …


13 novembre 2019

En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?