Logique et compréhensible par tous. Le reste n’est que propagande, peur et panique qui empêche toute réflexion.



Publiée le 1er février 2021

2020 : la moisson des morts


Voilà, le message prend, on commence enfin à entendre dans les médias qu’il faut peut-être arrêter de faire peur aux gens avec des nombres de morts, mais plutôt regarder ce qu’il se passe en France et dans le monde sur la pyramide des âges.

Les médias sont en train de découvrir que tous ces morts viennent peut-être du fait que la France et tout le monde occidental prend un sérieux coup de vieux et donc que toute période épidémique fait plus de morts.
Depuis décembre, au moment où j’ai mis ma première vidéo, des chercheurs, des mathématiciens ou de gens curieux se sont mis à triturer les chiffres dans tous les sens et il se trouve que l’on tombe tous sur les mêmes conclusions.

Je remercie en particulier ceux qui ne me croyaient pas et qui sont revenus vers moi avec beaucoup d’honnêteté pour me dire qu’ils trouvaient finalement les mêmes résultats, voire qu’ils avaient trouvé encore pire.
Je remercie aussi tous ceux qui ont pris contact pour que l’on bosse ensemble, j’essaye de répondre à tout le monde, mais je n’ai que 7 nuits par semaine.

Dans cette vidéo je vais vous montrer un résultat qui, pour moi, met un terme à toute la psychose qui se passe en ce moment. Je vais vous montrer que l’année 2020 fait partie d’un cycle de 3 ans qui se répète tout le temps en démographie. L’année 2020 est ce que l’on appelle une année moisson, elle fonctionne avec 2018 et 2019. L’année 2020 c’est l’année de la grande panique, parce qu’on a cru que l’on vivrait éternellement. On a enfermé tout le monde depuis 1 an, non pas parce qu’une maladie a tué des gens plus jeunes qu’avant, mais au contraire parce que les français ont vécu plus vieux. Ils ne sont pas décédés bien gentiment au fur et à mesure du temps en 2018 et 2019. Ils ont survécu et sont décédés plus tard en 2020, mais un peu trop en même temps, alors ça se voit et ça fait peur. Méthode de correction de la pyramide des âges : Pour les corriger, il me faut 2 choses. Le nombre de décès par âge et par jour. La population des années 2016 à 2020 chaque jour de l’année. Il va falloir les calculer. Sur le site de l’Insee, je trouve la population pour chaque âge au 1er janvier de chaque année. Par exemple, au 1er janvier 2015, nous avons X personnes vivantes nées en 1980. Cette population va évoluer toute l’année, certains vont décéder, d’autres vont partir à l’étranger et d’autre qui n’étaient pas là vont arriver en France. Au bout d’un an de tous ces mouvements, nous arrivons à la population Y au 1er janvier 2016 des personnes nées en 1980. Ainsi, pour estimer la population de chaque jour, je considère que la population évolue régulièrement pour passer de X à Y entre le premier janvier 2015 et le 1er janvier 2016. Pour les puristes, je n’ai pas fait ça pour les plus âgés, parce que c’est moins précis que la méthode de soustraction des décès. Je remarque qu’à partir de 95 ans, la différence entre 2 années s’explique quasi exclusivement par le nombre de décès. Visiblement, on déménage moins à partir de 95 ans. En plus on sait qu’à cet âge, les périodes épidémiques jouent beaucoup sur la population. Il est donc de mon point de vue plus raisonnable de faire baisser la population au fur et à mesure des décès. Après, vous pourrez tester les 2 méthodes… J’ai donc maintenant calculé la population pour chaque âge à chaque jour de l’année depuis 2015. Je peux reprendre mon nombre de décès de chaque jour et je le divise par le nombre de personnes de chaque jour. J’obtiens alors le taux de mortalité de chaque jour à chaque âge. Maintenant je multiplie ce taux de mortalité par la population de 2020 à cette date pour estimer le nombre de décès que nous aurions eu avec la population de 2020 au lieu de celle du jour en question. Pour l’effet moisson, je mets en 2015, la pyramide de 2017. En 2016, celle de 2018. En 2017 celle de 2019. en 2018 celle de 2020.