Voici les preuves factuelles du déséquilibre extraordinaire des forces entre la Palestine occupée et l’entité sioniste scélérate. Malgré cela, comme par miracle, ce sera la Palestine qui vaincra. Pourquoi ? C’est dans l’ordre des choses.


Des militants israéliens et palestiniens ont échangé des tirs de roquettes et de missiles lundi soir, à la suite d’une incursion bâclée de commandos israéliens dans la bande de Gaza un jour plus tôt. 

Mardi soir, les deux parties avaient annoncé un cessez-le-feu négocié par l’Egypte, mais pas avant qu’au moins sept personnes, toutes des Palestiniennes, ont été tuées et de nombreuses autres blessées à la fois en Israël et à Gaza.

Un raid aérien israélien sur la ville de Gaza, après que des Palestiniens aient tiré des roquettes de la bande de Gaza sur Israël à la suite d’un raid raté par les FDI à Gaza, le 12 novembre 2018 (Mohammad Zaanoun / Activestills.org)

Des Palestiniens à Gaza observent les vestiges du bâtiment Yaziji dans la ville de Gaza, à la suite de frappes aériennes de l'armée de l'air israélienne. Yaziji servait à la fois de bâtiment résidentiel et commercial et abritait environ 40 familles, le 13 novembre 2018. (Mohammad Zaanoun / Activestills.org)

Des Palestiniens à Gaza observent les vestiges du bâtiment Yaziji dans la ville de Gaza, à la suite de frappes aériennes de l’armée de l’air israélienne.Yaziji servait à la fois de bâtiment résidentiel et commercial et abritait environ 40 familles, le 13 novembre 2018. (Mohammad Zaanoun / Activestills.org)

Des traînées de fumée et des explosions causées par des interceptions de roquettes provenant de Gaza par Dome de Fer sont observées au-dessus de la ville israélienne d’Ashkelon mardi matin. (Oren Ziv / Activestills.org)

Des traînées de fumée et des explosions causées par des interceptions de roquettes provenant de Gaza par Dome de Fer sont observées au-dessus de la ville israélienne d’Ashkelon mardi matin. (Oren Ziv / Activestills.org)

Enfants palestiniens vus après la destruction d'un bâtiment abritant la chaîne de télévision Al Aqsa à la suite d'une attaque aérienne israélienne le 13 novembre 2018. (Mohammad Zaanoun)

Enfants palestiniens vus après la destruction d’un bâtiment abritant la chaîne de télévision Al Aqsa, à la suite d’une attaque aérienne israélienne, le 13 novembre 2018. (Mohammad Zaanoun / Activestills.org)

Un Israélien et sa fille ont été vus après que leur maison eut été touchée par une roquette tirée par des Palestiniens dans la bande de Gaza, le 13 novembre 2018. (Oren Ziv / Activestills.org)

Un Israélien et sa fille ont été vus après que leur maison eut été touchée par une roquette tirée par des Palestiniens dans la bande de Gaza, à Ashkelon, dans le sud d’Israël, le 13 novembre 2018. (Oren Ziv / Activestills.org)

Des Palestiniens observent les vestiges du bâtiment Yaziji dans la ville de Gaza, à la suite de frappes aériennes de l'armée de l'air israélienne. Yaziji servait à la fois de bâtiment résidentiel et commercial et abritait environ 40 familles, le 13 novembre 2018. (Mohammad Zaanoun / Activestills.org)

Des Palestiniens observent les vestiges du bâtiment Yaziji dans la ville de Gaza, à la suite de frappes aériennes de l’armée de l’air israélienne. Yaziji servait à la fois de bâtiment résidentiel et commercial et abritait environ 40 familles, le 13 novembre 2018. (Mohammad Zaanoun / Activestills.org)

Une femme israélo-éthiopienne brandit des éclats d'obus d'une roquette tirée depuis la bande de Gaza qui a explosé dans la ville israélienne d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 13 novembre 2018. (Oren Ziv / Activestills.org)

Une femme israélo-éthiopienne brandit des éclats d’obus d’une roquette tirée depuis la bande de Gaza qui a explosé dans la ville israélienne d’Ashkelon, dans le sud d’Israël, le 13 novembre 2018. (Oren Ziv / Activestills.org)

Un Israélien de la ville d'Ashkelon observe son appartement après une nuit d'attaques à la roquette sur le sud d'Israël, le 13 novembre 2018. (Oren Ziv / Activestills.org)

Un Israélien de la ville d’Ashkelon observe son appartement après une nuit d’attaques à la roquette sur le sud d’Israël, le 13 novembre 2018. (Oren Ziv / Activestills.org)

Un Palestinien évalue les dégâts causés par une attaque aérienne israélienne contre l'hôtel Al-Amal à Gaza, le 13 novembre 2018. (Mohammed Zaanoun / Activestills.org)

Un Palestinien évalue les dégâts causés par une attaque aérienne israélienne contre l’hôtel Al-Amal à Gaza, le 13 novembre 2018. (Mohammed Zaanoun / Activestills.org)

Des Palestiniens à Gaza observent les vestiges du bâtiment Yaziji dans la ville de Gaza, à la suite de frappes aériennes de l'armée de l'air israélienne. Yaziji servait à la fois de bâtiment résidentiel et commercial et abritait environ 40 familles, le 13 novembre 2018. (Mohammad Zaanoun / Activestills.org)

Des Palestiniens à Gaza observent les vestiges du bâtiment Yaziji dans la ville de Gaza, à la suite de frappes aériennes de l’armée de l’air israélienne.Yaziji servait à la fois de bâtiment résidentiel et commercial et abritait environ 40 familles, le 13 novembre 2018. (Mohammad Zaanoun / Activestills.org)

Un Palestinien observe les vestiges d'un bâtiment abritant la chaîne de télévision Al Aqsa à la suite d'une attaque aérienne israélienne le 13 novembre 2018. (Mohammad Zaanoun)

Un Palestinien observe les vestiges d’un bâtiment abritant la chaîne de télévision Al Aqsa à la suite d’une attaque aérienne israélienne le 13 novembre 2018. (Mohammad Zaanoun)

Une famille palestinienne vue en train de traverser l'hôtel Al-Amal dans la ville de Gaza après le bombardement de l'armée de l'air israélienne, le 13 novembre 2018. (Mohammed Zaanoun / Activestills.org)

Une famille palestinienne vue en train de traverser l’hôtel Al-Amal dans la ville de Gaza après le bombardement de l’armée de l’air israélienne, le 13 novembre 2018. (Mohammed Zaanoun / Activestills.org)

Une voiture endommagée vue dans la ville d’Ashkelon, dans le sud d’Israël, à la suite d’une attaque massive à la roquette par des Palestiniens à Gaza, le 13 novembre 2018. (Oren Ziv / Activestills.org)

Une voiture endommagée vue dans la ville d’Ashkelon, dans le sud d’Israël, à la suite d’une attaque massive à la roquette par des Palestiniens à Gaza, le 13 novembre 2018. (Oren Ziv / Activestills.org)


Mohammed Zaanoun et Oren Ziv / Activestills.org