Voici encore un énième effet secondaire extrêmement grave de la politique sanitaire gouvernementale. Le confinement et les différents couvre-feux instaurés en France vont pousser à la faillite un tiers des garages ! Ce sont des centaines de milliers de salariés qui vont se retrouver au chômage et beaucoup d’argent en manque-à-gagner dans les différentes caisses de cotisations ! La France ne pourra jamais se relever d’un tel désastre économique.


A cause de la crise sanitaire et de ses répercutions économiques, un tiers des garages sont menacés de faire faillite d’ici l’été. Ce chiffre provient d’une étude réalisée par Vroomly, spécialiste du secteur.

À Vanves (Hauts-de-Seine), en banlieue parisienne, plusieurs garagistes s’inquiètent pour leur avenir. C’est le cas du garage de la Villa, où les voitures ne se bousculent pas. Personne ne fait la queue pour faire réparer son véhicule. En temps normal, impossible de trouver une place pour se garer affirme Antonio, l’un des deux gérants. « Parfois pour entrer une voiture dans l’atelier, nous sommes obligés d’en déplacer quatre ou cinq. Aujourd’hui, c’est porte ouverte, on rentre facile. Des places sont vides. On a l’impression qu’il n’y a plus de voitures, plus rien », se désole le garagiste…