Voici le résultat de la modernité économique que vous pouvez observer de vos propres yeux. Des mafieux chinois, ou israéliens d’ailleurs, peuvent voler des dizaines de milliards d’euros au Trésor public sans même se déplacer ! Il suffit d’ouvrir quelques comptes bancaires dans des paradis fiscaux ici et là, trouver la bonne combine qui fonctionne via la complicité de certaines crapules dans le système, et le tour est joué, à eux les milliards d’euros ! Les administrations sont tellement gigantesques et complexes, les fonctionnaires tellement mauvais, qu’ils mettent des années à s’en rendre compte, lorsqu’il est déjà trop tard.


Des entreprises de vente en ligne extra-européennes – et particulièrement chinoises – parviennent à escamoter la TVA en Europe pour des marchandises transitant en Belgique, selon une note de l’administration fiscale adressée au ministre des Finances Johan Van Overtveldt, évoquée dans Le Soir samedi.

Des produits achetés en ligne arrivent en Belgique par Anvers ou Zaventem avec comme destinataire final une entreprise située dans un autre Etat membre de l’Union. C’est dans ce pays, et non en Belgique, que la TVA doit être payée, puisque la marchandise est officiellement en transit. Sauf que l’entreprise destinataire n’existe pas et que les produits disparaissent des radars avant même d’avoir quitté le territoire belge. La TVA n’est finalement payée dans aucun pays de l’Union.

Les estimations évoquent une perte fiscale de 5 milliards d’euros annuels en Europe.

La Belgique œuvre à la mise en place d’un accord européens pour adapter la directive européenne sur la TVA à cette problématique. Des mesures nationales créeraient « une distorsion de la concurrence entre la Belgique et les autres pays européens » et n’auraient qu’un « portée limitée », déplore le ministère des Finances.


7sur7 [Belgique]