Voilà ce qui arrive quand le gouvernement fait n’importe quoi, il créé des troubles à l’ordre public, il engendre de la violence. Certes la personne était lourdement alcoolisée mais ce n’est pas la première fois que des bagarres éclatent au niveau des points de contrôle du pass sanitaire. Obligatoirement, cette violence va malheureusement se multiplier dans le futur et le gouvernement le sait.



Les faits se sont déroulés au Parc du Verney où se tenait la course contre le cancer du sein Odysséa.

Un homme a été interpellé ce samedi 18 septembre après-midi à Chambéry après avoir blessé légèrement par arme à feu deux vigiles qui, faute de pass sanitaire, lui avaient refusé l’entrée d’un parc où se tenait une course à pied caritative, a-t-on appris auprès du parquet.

Les faits se sont déroulés vers 17H00 au Parc du Verney où se déroulait la course contre le cancer du sein Odysséa. Les entrées étaient sécurisées et filtrées dans le cadre des mesures sanitaires, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de médias locaux.

« Sérieusement alcoolisé » et sans pass sanitaire, l’homme « a été refoulé. Cela ne lui a pas plu et il est revenu armé. Au terme de circonstances qui restent à élucider, il a tiré à deux reprises sur des vigiles, les blessant tous les deux », a précisé le parquet de Chambéry.

Enquête pour « violences avec arme »

Les deux victimes, dont « le pronostic vital n’est pas engagé », ont été atteintes par les tirs de l’arme de poing, « de type révolver », l’un à un doigt et l’autre à l’abdomen. Le tireur s’est ensuite sauvé en direction de la gare de la ville, secteur où il a été arrêté avant d’être placé en garde à vue, selon la même source.

« Pour le moment, l’individu est surtout en dégrisement », a ajouté le parquet qui a ouvert pour le moment une enquête pour « violences avec arme ».


Photo d’illustration –  JOSE MARIA HERNANDEZ / EYEEM VIA GETTY IMAGES

HuffPost

AFP
18 septembre 2021