Il était inutile de saccager ce temple tarbais de la mafia maçonnique qui a fait tant de mal à la France, il suffisait de s’arrêter en face, crier des slogans appropriés et faire des vidéos et des photos à partager sur les réseaux sociaux. Il faut que tous comprennent que l’on en a assez des magouilles triponctuées dans les tribunaux de commerce des frères-la-truelle qui dictent leurs lois aux gouvernements et aux Assemblées alors que personne n’est conscient de leur existence… Mais la conscience politique des Français s’élève et plus personne ne pourra l’arrêter pas même des millions de LBD !


Dans la nuit de samedi à dimanche, en marche de la mobilisation nocturne, des Gilets jaunes ont violemment dégradé le temple maçonnique de Tarbes.

Ils ont notamment dérobé, puis restitué des épées et cassé du mobilier.
La manifestation nocturne de l’acte XVII des Gilets jaunes tarbais s’était pourtant déroulée dans un calme relatif. Mais, au fil des heures de kilomètres dans les rues de Tarbes, la mobilisation nocturne des Gilets jaunes a soudain dérapé. Aux alentours de minuit, alors qu’il ne restait qu’une petite centaine de manifestants dans le centre-ville, une voix s’est élevée : « On va à la gendarmerie et chez les Francs-Maçons ! ».

Les forces de l'ordre sont intervenues rapidement.Les forces de l’ordre sont intervenues rapidement. – PHOTO DDM LAURENT DARD

Malgré la surprise d’une partie des manifestants, tous ont pris la direction de la rue Massey pour dévier ensuite rue Dalloz ou l’un d’entre eux, revêtu d’un gilet jaune et masque sur le visage, a commencé à s’en prendre à l’interphone qu’il a arraché. Il a ensuite saccagé la boîte aux lettres et tiré violemment sur le portail de la loge Maçonnique du Grand Orient de France. Immédiatement, d’autres se joints à lui, des dizaines de galets stockés dans les poches latérales de leur pantalon, et se sont mis à caillasser la façade pour, visiblement, atteindre les fenêtres et briser des vitres. À ce moment là, seule une petite centaine de manifestants était regroupée quand l’homme masqué a décidé d’escalader la grille et de passer à l’intérieur du bâtiment. Une fois de l’autre côté, il a ouvert le portail et une douzaine d’autres Gilets jaune sont entrés dans un fracas de verre brisé et de porte défoncée. Il n’aura pas fallu 3 minutes pour qu’ils battent…


Christophe Castaner

Après les juifs, les francs-maçons…

Quand la bêtise rivalise avec l’intolérance la plus crasse.

Je salue l’intervention rapide de la @PoliceNationale qui a mis fin aux exactions de ces individus qui n’ont d’autre projet que la haine.

Ne lâchons rien.https://www.ladepeche.fr/2019/03/10/a-tarbes-des-gilets-jaunes-saccagent-le-temple-des-francs-macons,8059663.php 


À Tarbes, des Gilets jaunes saccagent le temple des Francs-Maçons

La manifestation nocturne de l’acte XVII des Gilets jaunes tarbais s’était pourtant déroulée dans un calme relatif. Mais, au fil des heures de kilomètres dans les rues de Tarbes, la mobilisation…

ladepeche.fr


DELPHINE PEREIRA

La Dépêche