Il est particulièrement aisé de démontrer en quelques lignes, preuves concrètes à l’appui, que Monsieur Alain Soral est un escroc, un manipulateur et un mythomane pathologique. D’abord, il fait croire à ses auditeurs que c’est lui avec son éditeur Franck Spengler qui sont à l’origine de l’édition du livre de Monsieur Fabrice Thomas concernant Pierre Bergé, alors qu’il n’en est rien et qu’il n’a absolument rien à voir dans cette histoire. Preuve en est, ils ont été quasiment les derniers à interviewer Monsieur Fabrice Thomas. Ensuite, pour être encore plus minable et pathétique, Alain Soral et ses groupies vont voler des extraits de notre interview faite à Monsieur Fabrice Thomas et les incruster dans leur montage sans en citer la source, comme toujours. C’est une atteinte évidente aux droits d’auteur, un vol caractérisé, mais le voyou, qu’il est, n’en a cure. Il s’agit des 2 extraits les plus violents et les plus intéressants concernant l’affaire du pasteur Doucé et la séance de scatophagie, cause de la tentative d’assassinat de Bergé par Saint Laurent ! Nous n’allons pas déposer plainte, ni signaler la vidéo à YouTube car Pierre Bergé est un ennemi de l’espèce humaine à dénoncer et à condamner, au même titre qu’Alain Soral et sa secte.

De surcroît, il est hilarant d’entendre Alain Soral parler de dégénérescence des mœurs et de décadence alors que son éditeur Franck Spengler est considéré comme le pape de la littérature érotique française ! Ce dernier a même dirigé et réalisé le Dictionnaire des fantasmes et des perversions dans son adaptation française, et édité par Érik Rémès, auteur de Serial Fucker. Journal d’un barebacker !!! Si ce n’est pas de la chutzpah, on n’y comprend plus rien. Sans oublier le fait de critiquer la dépravation sexuelle de Pierre Bergé ou de Yves Saint-Laurent alors que Monsieur Alain Soral a pratiqué exactement les mêmes dérives sexuelles dans les années 80 au Palace, les mêmes consommations de drogues (héroïne, cannabis…)… que celles qu’il dénonce ici. Si on ajoute à cela sa condamnation pour menaces dans l’affaire Binti, le suicide de Romain Flavigny, on se dit qu’il est complètement cinglé et que rien ne l’arrête.


vilaine-lulu-YSL-1956


bergé-YSL-livres-bascherEnfin et pour finir, nous allons vous prouver en quelques phrases à quel point le gourou est léger et vous raconte des bobards. En réalité Alain Soral n’a pas du tout étudié la question du couple Pierre Bergé/Yves Saint Laurent. Il a juste feuilleté le livre de Monsieur Fabrice Thomas, du coup il croit que c’est suffisant pour faire son petit speech de boutiquier. Lorsqu’il parle de la bande dessinée La vilaine Lulu, Alain Soral affirme que c’est Monsieur Pierre Bergé qui a détruit Yves Saint Laurent et que ce dernier se serait inspiré de lui pour le personnage de la petite Lulu !!! En réalité ceci ne peut être vrai car tout simplement Yves Saint-Laurent a commencé à dessiner La vilaine Lulu lorsqu’il était chez Christian Dior (1955-1960) et qu’il n’avait pas encore rencontré Pierre Bergé (1958). Ceci est écrit en avant-propos de la BD La vilaine Lulu, il affirme avoir commencé le dessin en 1956 ; c’est également mentionné dans les différents livres biographiques de ces deux personnages que sont Pierre Bergé et Yves Saint Laurent. Sauf que le gourou subutexomane n’a rien lu, n’y comprend rien mais il se donne quand même le droit de déblatérer ses sornettes et de mentir à ses auditeurs. Après, il se demande pourquoi, avec autant d’imprécisions et de sottises, il perd ses procès ! Si Pierre Bergé était vivant, il aurait gagné clairement son procès, ce qui aurait fait pleurnicher le gourou pour demander plus d’argent à ses adeptes décérébrés…

À la lecture des différentes biographies de ces personnages, on comprend que la situation est plus complexe et que Yves Saint Laurent était aussi un grand manipulateur, un grand pervers, qui savait parfaitement obtenir ce qu’il voulait. Mais pour le comprendre, il faut beaucoup travailler, beaucoup lire, recouper les témoignages et les informations…