Il est extrêmement intéressant d’écouter l’avocat de Monsieur Tariq Ramadan à chaque fois qu’il vient s’exprimer sur les plateaux télé ou qu’il est interviewé, car il suffit de le laisser parler pour que de lourdes contradictions se présentent. Avant toute chose, lui qui a accusé l’instruction d’être systématiquement à charge, vient nous expliquer que le témoignage de Madame Henda Ayari s’écroule totalement grâce justement au travail des enquêteurs. Pourquoi ne le dit-il pas maintenant et ne se félicite-t-il pas du bon déroulement de l’instruction ? Lorsque les preuves sont accablantes pour son client, il qualifie l’enquête de bâclée voire d’orientée ; mais si les preuves collectées par l’instruction confortent la position de son client, il ne dit plus rien, ni lui, ni la famille ni les soutiens de M. Tariq Ramadan. Cela est profondément malhonnête et injuste.

Comme on pouvait s’y attendre, Me Marsigny va essayer de faire accroire aux auditeurs que toute l’affaire Ramadan s’écroule à cause de contradictions lourdes constatées dans l’accusation de viol proférée par Madame Ayari sauf que le dossier est beaucoup plus complexe et lourd et qu’il existe d’autres plaintes aussi bien en France qu’à l’étranger (Belgique, États-Unis et Suisse). Il est donc totalement fallacieux et absurde d’agir de la sorte en extrapolant sur les autres affaires et en tentant de les réduire à néant.

Me Marsigny va également se contredire en affirmant que la famille de Monsieur Ramadan ainsi que lui-même se font très violemment harceler sur Internet alors qu’il est inconcevable et insupportable de devoir faire une comparaison avec la force de frappe des 2 millions de trolls followers du gourou Ramadan dont la violence n’a aucune limite. Quelques minutes après, au cours de la même interview il explique que contrairement à ce que l’on pourrait croire, il reçoit des centaines de courriers d’encouragement et de soutien pour son client !

Concernant le double discours de son client évoqué par l’animateur télé dans une question qui lui a été adressée, Me Marsigny va expliquer qu’à aucun moment Tariq Ramadan n’a nié avoir eu des rapports sexuels avec ses accusatrices. Pourtant, mi février 2018, un grand nombre de sites d’information comme Sud-Ouest, Libé, Europe 1… vont diffuser des extraits de l’audition de Tariq Ramadan dans lesquels il explique ne jamais avoir eu de rapports sexuels même consentis avec aucune d’elles ! Il vous suffit de lire la capture écran reproduite à droite, pour se rendre compte des stratégies de défense de l’ex-prédicateur helvète. En réalité, à l’instar de Madame Ayari, Monsieur Tariq Ramadan a lui aussi adapté sa défense au gré des découvertes de l’enquête judiciaire ! Les auditeurs apprécieront également l’explication de l’avocat concernant le nombre important de plaintes qui tombent d’un seul coup, car selon lui, certaines femmes n’auraient pas apprécié que Monsieur Tariq Ramadan ait eu d’autres maîtresses ! En d’autres termes, son client les auraient mises en concurrence, les unes connaissant l’existence des autres ! Cette défense est invraisemblable et ne fait qu’enfoncer davantage son client dans les marécages boueux de l’adultère et de la fornication. On comprend d’ailleurs parfaitement à travers cette histoire sordide pourquoi la religion interdit ce genre de comportement, tout simplement parce que les conséquences sont trop lourdes à porter, sont ingérables et destructrices.

Rappelons que Me Marsigny est connu pour être l’avocat des dictateurs africains qui ont saigné à blanc et continuent de vampiriser l’Afrique au profit des banksters européens. Symboliquement, ce choix n’est pas très intelligent d’autant qu’il a eu également comme avocat le très islamophobe assumé Me Marc Bonnant…


Revoir la vidéo Preuves des mensonges des soutiens de Tariq Ramadan :