sms-khelifi


Nous avons reçu, il y a peu, un courriel d’un ex-cadre d’ER, la secte soraëlienne, qui en dit très long sur l’état d’esprit de ses membres, complètement zombifiés et ayant perdu toute indépendance, toute capacité de réflexion et d’analyse et surtout perdu tout sens d’humanité et de fraternité. Afin que vous puissiez comprendre le contenu du courriel ci-dessus, nous allons brièvement rappeler les événements ayant émaillé l’affaire Romain Flavigny (que nous avons déjà traitée sur ce site ici). Romain était un responsable important et essentiel au succès de ER (Nord) ; il était aussi un associé de Soral. Après sa conversion au catholicisme, il dut faire face à la trahison aussi bien de Soral que de l’abbé Éric Jacqmin. Profondément choqué et déstabilisé, il va se suicider en avril 2016. Sa mère voulant comprendre ce qu’il s’est réellement passé, autrement dit, ce qui a poussé son fils à commettre l’irréparable, a décidé d’appeler quelques numéros du répertoire de son iPhone. Rien de plus normal et de plus légitime.

Après avoir reçu quelques coups de fil, l’ex-responsable marseillais d’Égalité et Réconciliation, Mohamed El Amine Khélifi (enseignant en arts plastiques), devenu responsable national à force de soumission et d’aplaventrisme, a envoyé un SMS groupé aux membres de la secte afin de les avertir de ne surtout pas répondre à la mère de Romain (vous pouvez le lire ci-dessus dans la capture écran envoyée) !!! Une manière bien à eux, en quelque sorte, de lui rendre hommage, une façon de faire très spéciale que nous vous laissons apprécier. Vous comprenez mieux, à présent, pourquoi on appelle cette association une secte !

Avant toute chose, quand on n’a rien à cacher, on dit tout, il n’y pas de place aux secrets. Secundo, comment pourrait-on en vouloir à une mère accablée de chagrin, cherchant simplement à comprendre ce qui est arrivé à son fils ?!! Comment osent-ils me rendre responsable d’une démarche aussi naturelle, comme si j’étais moi-même responsable de leurs graves errements ?! C’est, à la limite, de l’obstruction au cours de la justice : Amine Khélifi agira-t-il de la même façon lorsqu’il recevra les coups de fil de la police ?! L’avenir nous le dira…

Revenons avant de finir au procès perdu par Soral hier 29 novembre 2016 contre Binti Bangoura car son verdict est riche d’enseignements. Soral, toujours en pro de la pleurniche, hurle partout que ce procès est un complot étatique destiné à le faire tomber (la fameuse « cellule élyséenne » !). Mais ce verdict PROUVE une nouvelle fois qu’il invente sa vie. Si le pouvoir voulait le faire taire à tout jamais, il aurait donné des instructions très strictes pour que cette sinistre histoire de mœurs mette un point final à sa carrière. Rien de plus facile ! Al Capone est tombé pour une affaire fiscale ! Il aurait été condamné au maximum de la peine, à de la prison ferme comme le procureur l’avait demandé ! Or rien de tout cela n’est arrivé : Soral se voit au contraire condamner à la somme qui sied en pareil cas, comme pour n’importe quelle personne lambda accusée des mêmes méfaits. On doit plutôt s’interroger sur la bienveillance de ce jugement, compte tenu de la lourdeur du casier du personnage et du fait qu’il a avoué lui-même avoir envoyé le SMS racialiste… Mais au delà de ce verdict quelque peu clément eu égard à la gravité des faits, c’est sa culpabilité qui est bel et bien établie par la justice.

Dieu merci leurs bourdes ne passent pas auprès de tous et finissent à force de démesures et d’outrances, par réveiller les quelques membres dotés encore d’un cerveau qui fonctionne, et surtout d’un cœur qui palpite et frémit.


Revoir la série Soraloscopie en 6 wébisodes :



Concernant son faux diplôme de boxe :