Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Politique

Bas les masques : rappel de l’organigramme version 9 de la secte Soral 

Le premier venu est le responsable Kontre Kulture de l’Almanach pour tous, Roger Nicolas, connu également sous le pseudo Mister Mayo. Le second est l’ex responsable ER Marseille – BdR, Nicolas Ngo-Doan-Ta, également caricaturiste ayant participé à l’Almanach et aux dessins de la semaine sous le pseudo d’Adolph. Une autre série de 3 noms va bientôt arriver pour la version 9, elle en court de vérifications.

Politique

Bas les masques : rappel de l’organigramme version 9 de la secte 

Le premier venu est le responsable Kontre Kulture de l’Almanach pour tous, Roger Nicolas, connu également sous le pseudo Mister Mayo. Le second est l’ex responsable ER Marseille – BdR, Nicolas Ngo-Doan-Ta, également caricaturiste ayant participé à l’Almanach et aux dessins de la semaine sous le pseudo d’Adolph. Une autre série de 3 noms va bientôt arriver pour la version 9, elle en court de vérifications.

Soralgate

Affaire Romain Flavigny : Soral/Égalité et Réconciliation, en panique, cumulent les fautes ! (Mohamed El Amine Khélifi) 

Nous avons reçu, il y a peu, un courriel d’un ex-cadre d’ER, la secte soraëlienne, qui en dit très long sur l’état d’esprit de ses membres, complètement zombifiés et ayant perdu toute indépendance, toute capacité de réflexion et d’analyse et surtout perdu tout sens d’humanité et de fraternité. Afin que vous puissiez comprendre le contenu du courriel ci-dessus, nous allons brièvement rappeler les événements ayant émaillé l’affaire Romain Flavigny (que nous avons déjà traitée sur ce site ici). Romain était un responsable important et essentiel au succès de ER (Nord) ; il était aussi un associé de Soral. Après sa conversion au catholicisme, il dut faire face à la trahison aussi bien de Soral que de l’abbé Éric Jacqmin. Profondément choqué et déstabilisé, il va se suicider en avril 2016. Sa mère voulant comprendre ce qu’il s’est réellement passé, autrement dit, ce qui a poussé son fils à commettre l’irréparable, a décidé d’appeler quelques numéros du répertoire de son iPhone. Rien de plus normal et de plus légitime.