On ne le dira jamais assez, l’information cachée est beaucoup plus dangereuse que les fake news. Dans le cas de la ministre actuelle de la santé, Madame Agnès Buzyn, ce qu’elle ne fait pas est beaucoup plus parlant que ce qu’elle fait. Comment est-il possible et comment est-il concevable qu’une ministre de la santé ne prenne pas la parole et ne prenne pas des décisions politiques fortes, ne serait-ce qu’en débloquant des sous pour comprendre ce qui se passe avec tous ces bébés qui naissent avec des malformations congénitales graves et notamment sans bras ! Si elle, elle ne le fait pas, qui va bien pouvoir le faire ?!

Une chose est certaine, s’il s’agissait d’un cas mortel de rougeole au fin fond de la Creuse ou ailleurs, elle en aurait fait des tonnes et aurait débloqué 50 millions d’euros supplémentaires afin d’engraisser les caisses de Big Pharma. Dès qu’il s’agit de remettre en cause l’industrie de l’agrochimie et l’empoisonnement de masse que nous subissons avec des pesticides cancérigènes, 200 000 € deviennent introuvables pour réaliser les recherches et les études nécessaires pour découvrir les causes réelles de ces malformations. Tout est là, sous vos yeux, aveuglant de clarté.