C’est une marche des grands jours qu’a connue aujourd’hui 17 septembre la capitale algérienne. Aux étudiants se sont joints les citoyens de tous âges pour pourfendre la politique du fait accompli et scander des slogans hostiles à ceux qui se sont accaparé le pouvoir en piétinant la constitution qui, du reste, est obsolète depuis le 9 juillet dernier. Les Algérois ont crié leur rejet de l’élection présidentielle telle que concoctée par le commandement militaire. Les Algériens ont manifesté d’une même voix sur toute l’étendue du territoire et ont exigé le départ de tous ceux qui ont trempé dans les affaires avec les « 3issabate » [les gangs] et qui se sont distingués par leur zèle à soutenir un cinquième mandat de Bouteflika. Le peuple est déterminé à faire entendre sa voix. Les partisans du passage en force devraient y réfléchir par mille fois avant d’entraîner le pays dans le chaos.


Ajoutée le 17 sept. 2019

30e Mardi : Allahou Akbar [Dieu est le plus grand] – Samir Belarbi et Karim Tabou ! Leurs noms ont résonné dans la capitale sans oublier les détenus d’opinion politique.  


Bilal Nouni


Titre original en arabe :

الله اكبر سمير بلعربي وكريم طابو تدوي فالعاصمة ولم ينسو كل المعتقلي الراي السياسي الثلاثاء 30

Traduction : Lelibrepenseur.org