Il serait important et judicieux que la justice algérienne s’intéressât à cette vente d’un des plus gros laboratoires pharmaceutiques appartenant à la fille du criminel de guerre Smain Lamari ! Nous apprenons que Amel Lamari est en train de vendre Pharmalliance car elle sait très bien que c’est maintenant ou jamais. Si en effet, la justice venait à s’intéresser à ses affaires, tous ses milliards seraient récupérés par le Trésor public et elle finirait sa vie en prison. Monsieur Salim Laïbi avait dénoncé cette escroquerie lors de la conférence marseillaise au cours de laquelle il avait apostrophé l’ex-patron de la DST Yves Bonnet, ami intime et défenseur acharné des criminels Smain Lamari et Khaled Nezzar, ce dernier actuellement en fuite à l’étranger.