Alors que les ennemis de l’Algérie pensaient que le mois sacré de Ramadan allait affaiblir le mouvement de contestation de la mafia au pouvoir – il est vrai que les journées sont longues et la chaleur plus forte – force est de constater que l’énergie et la motivation des manifestants sont intactes voire regonflées à bloc (baraka oblige). Les Algériens sont extrêmement nombreux à sortir crier leur refus de participer aux propositions absurdes de l’actuel président Bensalah qui n’est rien d’autre qu’un complice actif des 2 décennies de règne de Bouteflika. Sans oublier son gouvernement dont les ministres illégitimes sont incapables de réaliser des déplacements publics sans se faire expulser sous les huées !

Gaïd Salah doit comprendre qu’il ne fait plus partie de l’équation algérienne et qu’il doit partir au même titre que les autres.

Système Dégage. Tetnahhaw Ga3 !