La télévision nationale algérienne – ENTV – vient d’annoncer que M. Ali Haddad a été condamné par le tribunal de Bir Mourad Raïs à 6 mois de prison ferme et 50.000 DA d’amende pour les deux passeports avec lesquels il a essayé de quitter le territoire via la Tunisie ! Le procureur avait requis une peine de 18 mois de prison ferme, le juge a été bien trop clément.

Nous attendons les résultats judiciaires concernant les affaires de corruption folles dont l’ex-patron du FCE s’est rendu coupable sous les ordres de Saïd Bouteflika, véritable parrain de la mafia au pouvoir.

Cette décision judiciaire étonnante ne pourra que faire flamber encore plus les mobilisations du vendredi comme tout le monde pourra s’en rendre compte le 21 juin prochain.