Même pour la mise en place d’une simple application Smartphone ils ne respectent pas les procédures. Bien entendu, on voit déjà leurs avocats expliquer au juge qu’ils n’avaient pas le temps de les respecter étant donné l’urgence sanitaire…



Le contrat de maintenance de l’application désormais appelée TousAntiCovid aurait-il du faire l’objet d’un appel d’offres ?

Le Parquet national financier enquête.

 L’enquête a été ouverte en septembre 2020, mais l’AFP la révèle ce vendredi 21 mai. Le parquet national financier (PNF), après une alerte de l’association anticorruption Anticor, a ouvert une enquête préliminaire pour « favoritisme » autour de la gestion de l’application StopCovid devenue quelques mois plus tard TousAntiCovid.

De quoi s’agit-il? C’est la maintenance payante de l’application de lutte contre le coronavirus réalisée par la société Outscale qui est dans le collimateur d’Anticor (depuis le printemps 2020) et de la justice. L’association estime qu’un appel d’offres aurait dû être lancé avant de confier le marché à cette filiale du groupe Dassault.

Entre 200.000 et 300.000 euros par mois

“Ce sont des questions importantes qui sont posées sur un sujet qui touche chacun des Français, au moment de la mise en place du ‘pass sanitaire’, a réagi l’avocat d’Anticor, Jean-Baptiste Soufron. On ne peut que se féliciter de l’ouverture de cette enquête, conformément aux demandes d’Anticor.” L’application via, son option “Carnet” permet en effet aux Français de prouver qu’ils ont été testés négatif ou qu’ils ont été vaccinés contre le Covid. A partir du 9 juin, il faudra un tel sésame (qui pourra aussi être présenté sous format papier) pour entrer dans les lieux à forte affluence.


Photo d’illustration : La maintenance de l’application StopCovid lancée au printemps 2020 et devenue depuis TousAntiCovid est dans le collimateur de la justice.