soral-almanach-Stiopa-vol-arnaque


Après avoir posté un article décrivant les pratiques crapuleuses d’Alain Soral concernant la publication de l’Almanach pour tous de 2013 — article faisant suite au témoignage du dessinateur Stiopa qui n’a jamais été payé et dont aucun contrat n’a été signé –, la première réaction du gourou escroc fut le silence — un silence sépulcral –, mettant ainsi en œuvre la technique très connue de l’édredon qui consiste à faire le dos rond, comme si de rien n’était, et à attendre que cela se tasse et que de nouvelles infos fassent oublier la première. Technique somme toute assez stupide, car les articles sont lus par des dizaines de milliers de personnes à chaque fois et le rappel régulier de ces méthodes crapuleuses réduit à néant cette stratégie de l’autruche. Rien sur leur site alors que les trolls et coups de fil s’activent vainement.


« Et en plus on en a vendu plein ! »
Alain Soral, Facebook.


Mieux encore, Alain Soral, le chevalier Froussard de la dissidance 2.0, vient de poster un message sur notre page Facebook, au pied même de l’article rapportant l’arnaque de l’Almanach pour tous, très exactement à 3 heures du matin, cette nuit (comme toujours, sous l’effet de quelques cachetons…) comme le démontre la capture écran qui a été effacée plus tard, mais trop tard. Il se vante publiquement dans ce message, tel un voyou qui assume pleinement sa rapine, d’en avoir vendu beaucoup donc d’avoir « gagné » (volé) beaucoup d’argent ! Ceci ne fait que dévoiler encore plus le visage hideux de cet escroc dont la seule raison de vivre est l’argent et le culte de son ego boursouflé et morbide. Il pourra ainsi continuer à financer un train de vie de pacha à coup de montres de luxe Rolex et autres motos à 70.000 € aux frais des pigeons et gogoles…

Bête comme un soralien, tel sera le dicton qui restera de toute cette mascarade pathétique, n’est-ce pas Zéon et Nicolas Roger ?…


 FB-soral-Almanach-2