Vincent Reynouard a complètement perdu la tête, il confond absolument tout et ose comparer la situation en cours en Allemagne, avant Hitler à celle d’aujourd’hui. Qu’ont-ils tous à perdre la boule et déblatérer autant de sottises sans même rougir de honte ! Il ne veut pas de la police, ni de l’armée, non ; il appelle directement à l’ouverture des camps de concentration, c’est très bon pour le moral et la confiance du peuple justement… Entre Thierry Meyssan qui délire, Soral qui se goure à tous les coups, Dieudonné qui veut vendre ses services d’intermédiaire bankster, Reynouard qui veut parquer les gens contre lui en camp de concentration… n’est-ce pas qu’elle est bien belle la dissidance 2.0 ? Aux fous !…


Les Fils et Filles de Déportés juifs de France appellent à voter Macron en affirmant que si Marine Le Pen arrive au pouvoir, elle ouvrira des camps de concentration.

Dans ce court éditorial, Vincent Reynouard rappelle pourquoi, dès 1933, Hitler ouvrit des camps : il s’agissait de parer, en urgence, le danger représenté par les communistes qui appelaient au soulèvement général, voire à la guerre civile. Reynouard démontre qu’aujourd’hui, face à un Front national qui monte, des militants de gauche et d’extrême-gauche appellent au soulèvement et annoncent même une guerre civile (propos du socialiste Gérard Filoche).
Donc, oui, une Marine Le Pen élue pour sauver la France devrait peut-être ouvrir des camps afin d’assurer la sécurité de l’État. Elle en aurait le droit et même le devoir. Reynouard rappelle enfin qu’aucun de ces militants de gauche n’a protesté lorsqu’en 2010, il a été jeté en prison pour révisionnisme et lorsqu’en 2015, il a dû s’exiler pour éviter de nouvelles peines de prison. Ils sont donc bien mal placés pour fustiger l’éventuel internement d’opposants politiques.


Sans concession TV