Voici encore quelques nouvelles affaires de bébés nés sans bras à cause de toutes les molécules chimiques utilisées par les différentes industries et se retrouvant dans notre environnement direct alors que les gouvernements successifs ont laissé faire cet épandage depuis des décennies ! Quelle belle réussite que cette modernité scientiste qui rend malade la planète entière et qui finira par tous nous terrasser vu le nombre de cancers…


Après l’Ain, le Morbihan et la Loire-Atlantique, Le Parisien fait état, lundi 21 janvier, de trois signalements de bébés nés sans bras dans les Bouches-du-Rhône. 

Il s’agit de trois petites filles, nées en 2016 (en juin, août, et novembre) dans un rayon de 30 km autour de Vitrolles, rapporte le quotidien.

Le journal précise que les parents ont directement lancé l’alerte auprès de l’association Assedea, qui coordonne les actions de familles concernées, notamment dans le Morbihan. Emmanuel Amar, l’épidémiologiste qui a rendu publique l’affaire, a expliqué au Parisien que « les données [avaient] été transmises à Santé Publique France », l’agence nationale sous tutelle du ministre chargé de la Santé.

« Tous les nouveaux clusters doivent être investigués », selon le ministère

Interrogé sur ces signalements, le ministère de Santé répond que « de la même manière que des enquêtes ont été diligentées dans l’Ain, le Morbihan et en Loire-Atlantique, tous les nouveaux clusters [regroupements de cas] doivent être investigués sur la base d’informations concordantes, suivant une méthodologie précise, et permettant d’en tirer des conclusions scientifiques ».

Le 7 décembre, huit nouvelles familles morbihannaises ayant un enfant présentant une malformation d’un membre supérieur ont été intégrées à l’enquête nationale. L’incidence de ces malformations est estimée en France à 1,7 cas pour 10 000 naissances, soit environ 150 cas par an. Elles peuvent être génétiques, liées à des contraintes physiques ou dues à des substances toxiques (alimentation, environnement, voire médicaments dans le cas du thalidomide, antinauséeux qui a fait naître des milliers d’enfants sans bras entre 1957 et 1962).

Photo d’illustration : capture d’écran pointant le département des Bouches-du-Rhône où trois cas de bébés nés sans bras ont été signalés, selon « Le Parisien » daté du 21 janvier 2019. (GOOGLE MAPS)

avatarfranceinfo

France Télévisions