US entrepeneur and co-founder of the Microsoft Corporation, Bill Gates gestures during an event to launch the Global Academy of Agriculture and Food Security at the University of Edinburgh, Scotland on January 26, 2018. / AFP PHOTO / POOL / Neil Hanna
Bill Gates lors de son allocution à l’université d’Edimbourg. NEIL HANNA/AFP

Si seulement il pouvait s’acheter un cerveau afin qu’il puisse enfin comprendre que ce n’est pas lui qui dicte les règles du jeu sur terre et que toute sortie du terrain et de ses règles conduit à un désastre ! Mon Dieu ce qu’il est arrogant et stupide le Bill…


Le milliardaire américain a financé un laboratoire de recherche qui veut créer la vache parfaite.

Elle pourrait produire autant de lait qu’une vache d’Europe et résister à la chaleur d’Afrique.

Créer la vache parfaite, un animal qui produirait autant de lait qu’une laitière européenne et qui résisterait aux températures africaines. C’est le nouvel objectif de Bill Gates. Le milliardaire américain, fondateur de Microsoft, a investi plus de 40 millions de dollars (environ 32 millions d’euros) dans l’Alliance mondiale pour les médicaments destinés au bétail, ou GALVmed, une ONG basée à Edimbourg en Écosse, et qui effectue des recherches sur la vaccination du bétail et la génétique. Il espère ainsi contribuer à la conception d’une race OGM capable de résister au réchauffement climatique, précise le Times.

« Vous pourrez avoir une vache qui sera quatre fois plus productive, avec la même espérance de vie » Bill Gates

Un investissement de choix pour l’homme le plus riche du monde: «l’impact par dollar que nous investissons est très élevé dans ce domaine. Vous pourrez avoir une vache qui sera quatre fois plus productive, avec la même espérance de vie», a déclaré Bill Gates, le 26 janvier dernier, alors qu’il s’exprimait à l’Université d’Edimbourg aux côtés du secrétaire d’État au Développement international britannique, Penny Mordaunt. Il confiait alors au micro de la BBC toute son excitation à l’idée de voir «comment le leadership britannique dans la recherche et l’innovation sera utilisé, non seulement pour profiter aux Britanniques, mais aussi dans le but d’améliorer la qualité de vie des zones les plus défavorisées au monde».

Vers une conception par insémination artificielle

Si aucune précision n’a été apportée sur la manière dont les chercheurs comptent développer cette «super vache», Bill Gates a déjà évoqué la possibilité de les concevoir par insémination artificielle. Ce ne sera pas la première fois que des chercheurs se penchent sur la question. Le 23 juin 2017, des généticiens de l’institut des sciences agroalimentaires de l’université de Floride avaient annoncé le développement d’une espèce de vaches génétiquement modifiées, poursuivant le même objectif que Bill Gates.

Après avoir investi en 2017 dans la viande artificielle avec deux autres milliardaires, Richard Branson (fondateur de Virgin), et […]


Louis Delatronchette – Le Figaro