Bis repetita, Tebboune absent pour maladie à l’instar de Bouteflika ! C’est une véritable malédiction ou une leçon du Très Haut, allez savoir. Cela fait 24 jours que le faux président de l’Algérie, candidat de la junte militaire corrompue, est en soins intensifs en Allemagne et personne ne sait ce qu’il a ! On imagine que l’on trouvera toujours un membre de l’exécutif français – Macron, Castex, Moussa… – venir nous parler de son excellent état de santé et de son extraordinaire « alacrité »  !


L’absence d’Abdelmadjid Tebboune, hospitalisé avec le Covid depuis le 28 octobre en Allemagne, rappelle celle de Bouteflika.

« Personne n’échappe à cette épreuve de Dieu. » Sur une des chaises tassées le long d’un étroit trottoir collé à un bâtiment en ruine, dans la basse Casbah algéroise, le vieil Hamid, bavette (nom algérois donné au masque) sous le menton et tasse de café brûlant à la main, fait morne mine. Aux côtés de ses voisins, en ce matin frais de novembre, il assiste aux funérailles d’une de ses connaissances, « le troisième du quartier emporté par la maladie ». Au coin de la rue, un graffiti supplie : «Ô Dieu, débarrasse-nous de cette pandémie ! » « Personne n’y échappe… Regarde, même le président, avec toute la protection qu’il a, est atteint lui aussi ! », insiste Hamid, qui se contente de prier brièvement « pour tout le monde ». « Oui, je suis inquiet, car c’est quoi un bateau sans capitaine, surtout en ce moment », insiste cet ancien docker.

 […]


Photo d’illustration : Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, arrrive pour une conférence sur la Libye, à Berlin, le 19 janvier dernier. Simone Kuhlmey/Pacific Press/Shutterstock/SIPA/Simone Kuhlmey/Pacific Press//SI

Adam Arroudj
19 novembre 2020