basilique-Sacré-Cœur-Cabaret-Bruxelles


Voici le but final, l’objectif de la maçonnerie : la désacralisation et la profanation du sacré. Deux points à relever via cette information. Le problème en Occident n’est certainement pas l’islam mais bien la désaffection des églises par les croyants et pire encore, le monde fou qu’il y a sur les plages naturistes partouzardes d’Europe. Autre point : il est évident qu’il vous sera impossible d’ouvrir un tel cabaret dans le siège du grand orient belge… Ce n’est même pas une question de religion ! MEttre un cabaret dans un lieu millénaire aussi sublime tient de la faute esthétique lourde.
Ainsi le plan de la maçonnerie universelle laïciste atteint son but petit à petit avec la complicité d’un peuple imbécile et ignorant.


La basilique du Sacré Cœur à Koekelberg, Bruxelles, est le 5ème monument religieux chrétien le plus grand au monde.

Dans la basilique se trouve un restaurant. Mais pas n’importe lequel : il s’agit d’un resto cabaret. Il s’y tient tous les week-end des spectacles de danses, de magies, de comédies et des shows insolites. Ceci ne semble pas choquer les chrétiens plus que cela. L’expression de la religion chrétienne est donc quasi inexistante en Belgique, éliminé par la ferveur franc-maçonne et laïque.

Petit détail tout de même: cette basilique ne date que du siècle dernier. Elle fut bâtie sous l’ordre de Léopold II (qui a eu en Afrique un comportement peu chrétien). Il voulut créer une réplique belge à la Basilique du Sacré Cœur de Paris, même si initialement il voulut construire un Panthéon dédié aux “Grands Belges”.

Réinfobel