Ce n’est véritablement pas une analyse à proprement parler, mais Monsieur Charles Gave pose la question de l’inéluctabilité des bouleversements induits par les nouvelles inventions technologiques et qui affecteront le monde. Il se contredit tout de même puisqu’il affirme que la Chine a su résister à ces changements tout en affirmant qu’il est impossible d’y résister en prenant l’exemple de la montée de la marée ! Sauf que la marée est un phénomène naturel extrêmement complexe à juguler, puisqu’il est question de milliers de milliards de tonnes d’eau alors que l’ubeirisation résulte d’une action humaine très facilement contrôlable par la loi.