=


L’activiste africain Kemi Seba vient d’être refoulé à la frontière togolaise par les autorités locales. Cela démontre encore une fois que les dirigeants africains sont au service des capitales européennes et plus spécifiquement du système criminel de la Françafrique. Ils ne sont pas là pour améliorer le sort des peuples africains mais pour que perdure le système maçonnique du pillage de l’Afrique. Toutes ces gesticulations pathétiques sont la preuve que le système panique et qu’il vit ses dernières heures…


Attendu au Togo pour un grand meeting  demain 08 août 2018, l’activiste béninois Kemi Seba vient d’être  refoulé à la frontière de Hillacondji  par les autorités togolaises.

Après une série d’interrogations dans les bureaux du poste de police des frontières, il lui a été notifié, l’interdiction d’entrée sur le territoire togolais pour risque de trouble à l’ordre public.

Kemi Seba et les membres du bureau national d’Urgences Panafricanistes Bénin qui le suivaient dans ce déplacement sont retournés à Cotonou.

Contacté par la rédaction d’Africa Top Success, Kemi Seba ne se montre pas vaincu par cette décision des autorités togolaises. « Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil finit toujours par se lever. Ces moyens disproportionnés pour nous faire taire attestent que nous sommes dans la vérité », a-t-il déclaré.

Après le succès rencontré au Bénin (plus de 700 participants), la tournée internationale de Kemi Seba dénommée « L’Afrique Libre ou la mort » devrait mobiliser la jeunesse togolaise demain 08 août à la Maison de la Santé. Contrairement aux rumeurs de trouble à l’ordre public évoquées par les autorités togolaise, cette rencontre devrait dénoncer la Françafrique.


Africa Top Sucess