Voici encore une fois la preuve que le gouvernement est en train de manipuler les chiffres et cette stratégie qui consiste à ne pas comptabiliser les décès dans les EHPAD va lui permettre de diminuer la gravité de la situation surtout que le matériel le plus élémentaire manque gravement (masques, gel…). En d’autres termes, à chaque fois que vous avez des chiffres qui sont présentés dans les médias, que ce soit le nombre de contaminés ou le nombre de décès, et même le nombre de patients soignés, soyez sûrs qu’ils sont faux.


Chaque jour, le gouvernement fait un point d’étape sur la crise du coronavirus en donnant le bilan des décès.

Mais ces chiffres ne prennent pas en compte les morts dans les ehpad.

Ainsi, au mardi 24 mars, 1.100 décès avaient été enregistrés depuis le début de l’épidémie de Covid-19 et 2.516 patients étaient mardi soir en réanimation (+434) sur un total de 10.176 patients hospitalisés, selon le bilan des autorités sanitaires.

Un bilan officiel sans doute loin de la réalité. Les victimes recensées en milieu hospitalier « ne représentent qu’une faible part de la mortalité » dans le pays, a estimé lui-même le Pr Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.

En effet, chaque jour, des ehpad font état de plusieurs décès en leurs murs. Mardi 24, l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire a estimé que dix établissements étaient touchés par le coronavirus. Lundi 23, l’ARS du Grand Est et la préfecture des Vosges ont indiqué « 20 décès en lien possible avec le Covid 19 ».


Agence France-Presse

: décès de 20 résidents d’un Ephad des Vosges (ARS et préfecture)

View image on Twitter

C’est d’ailleurs ce « possible » qui explique que les chiffres n’intègrent pas le bilan officiel. Comme l’ont expliqué à l’AFP les responsables de l’ehpad de Thise (Doubs), où 15 morts ont été recensés sur 80 résidents…


Photo d’illustration : L’État a fait le choix de ne comptabiliser que les victimes survenues en milieu hospitalier.[Ludovic Marin / POOL / AFP]

25 mars 2020