Il ont détruit la France ; je crois que c’est un constat que tout le monde peut faire. D’ex-étudiants des grandes écoles ont réussi à récolter en 2 semaines plus de 100 millions de masques, bien mieux que le gouvernement !


« Un exploit » pour cette équipe bénévole d’HEC Alumni, le réseau des anciens élèves de l’école de commerce, qui a « mobilisé son réseau » pour faire face « à la demande exponentielle », affirme sur franceinfo son président.

Les grandes écoles se mobilisent pour venir en aide aux soignants en pleine crise sanitaire liée au coronavirus. Plus de 100 millions de masques ont été récoltés par une équipe bénévole d’HEC Alumni, le réseau des anciens élèves de l’école de commerce.

C’est la communauté HEC Alumni en Chine qui a « mobilisé son réseau », a expliqué dimanche 5 avril sur franceinfo Frédéric Jousset, président de HEC Alumni. Le réseau a « réussi cet exploit en 48 heures de trouver sept millions de masques, et en deux semaines, d’en trouver plus de 100 millions », pour faire face « à la demande exponentielle », détaille Frédéric Jousset.

franceinfo : Comment est-ce que vous avez réussi ce tour de force de récolter 100 millions de masques dans le contexte actuel ?

Frédéric Jousset : Cela fait partie de l’initiative du groupe HEC Alumni en Chine, à Shenzhen. Thibaud Sarrazin, le président de la communauté HEC Alumni en Chine, s’est mobilisé avec son réseau. Ils sont là-bas depuis des années et ils ont accès à tous les fournisseurs. Et tout le monde est sous pression parce que le monde entier veut ces fameux masques et ces kits d’oxygénation qui sont la garantie de leur survie. Ils ont réussi à monter une filière d’approvisionnement, et en liaison avec le ministère des Affaires étrangères, une filière d’acheminement. Parce que le fret aérien est également sous pression. Et donc, ils ont réussi cet exploit en 48 heures de trouver 7 millions de masques, et en deux semaines, d’en trouver plus de 100 millions. La demande est exponentielle. Les masques, comme vous le savez, n’ont une utilité que pour quelques heures. Il faut après les jeter et donc, vu le nombre de personnes en confinement et bientôt en sortie de confinement, la demande…


Photo d’illustration : un masque FFP2 utilisé par les soignants à l’hôpital dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus Covid-19. Photo d’illustration. (VIANNEY SMIAROWSKI / RADIO FRANCE)

avatarfranceinfo
Radio France

6 avril 2020