Encore une fois, Gérôme Salomon se plante. Ce n’est pas la maladie qui « touche les âmes des malades et de leur famille », mais la gestion politique absurde de cette crise sanitaire ainsi que la crise économique qui en a découlé. On le sait depuis le début, de très nombreux professionnels de la santé l’ont crié haut et fort mais en vain. Ceci arrangera bien entendu les affaires de Big Pharma qui va vendre encore plus d’anxiolytiques, antidépresseurs, somnifères… pour de très longues années.


Jérôme Salomon rapporte que le nombre de personnes souffrant d’un état dépressif a doublé depuis le début de l’automne.

« La maladie touche les corps, mais aussi les âmes des malades et de leur famille ». Jérôme Salomon s’est exprimé au cours d’un point presse ce mardi 17 novembre pour faire le point sur la crise sanitaire. À cette occasion, il a voulu alerter sur les effets de la maladie sur la santé mentale.

« Cette épidémie est stressante, anxiogène et peut générer une souffrance psychologique pour nombre d’entre nous », amorce le numéro deux du ministère de la Santé, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article. Il a annoncé que, selon Santé publique France aujourd’hui, la santé mentale des Français s’est de nouveau dégradée entre fin septembre et début novembre.


« La crise sanitaire du Covid-19 a révélé la fragilité psychique de nombreux Français. On observe ainsi une augmentation importante des états dépressifs. Le nombre de personnes concernées a en effet doublé entre fin septembre et début novembre », déclare-t-il, en présentant des signes apparents de souffrance.


Le HuffPost

17 novembre 2020