C’est un mystère, une véritable énigme qui ne trouvera sa réponse que si une enquête judiciaire s’en mêle, car comment expliquer que l’AFP fasse une telle promotion à un médicament que tous savent inutile, voire dangereux eu égard à ses effets secondaires graves sur les reins. De plus, que vient faire l’AFP dans un débat médical aussi pointu ? Depuis quand des journalistes peuvent acquérir une expérience médicale suffisante pour comprendre des études scientifiques écrites en anglais dans un jargon spécifique utilisant des statistiques complexes ?


Rappelons également que cette molécule a été promue par des KOL français comme Karine Lacombe, Martin Blachier, Laurent Alexandre, Yazdanpanah, Peiffer-Smadja… Plus ils sont mauvais, plus ils se trompent et plus ils ont accès aux plateaux télé :