Les choses sont claires et assumées, ils manipulent, trafiquent, trompent, tripatouillent, maquillent, traficotent, truquent, bidouillent… depuis le début les chiffres de cette pandémie pour terroriser le maximum de monde et leur imposer l’impossible ! Reste à savoir jusqu’à quand ça va encore fonctionner ?


Le 28 janvier, le premier ministre a présenté un diaporama contenant des erreurs et des « projections » qui n’en étaient pas.

Le principal graphique est copié-collé d’un document remis la veille par un épidémiologiste à Jean Castex, mais ensuite retouché, et dont le sens a été altéré. Ce scientifique se dit « heurté ». « On en a assez d’être traités en paillassons », réagit le patron des sénateurs socialistes.

Dans la gestion de la crise sanitaire en France, il y a une rupture, qui remonte au 29 janvier. Ce jour-là, au conseil de défense réuni autour d’Emmanuel Macron, la décision est prise de ne pas suivre l’avis du conseil scientifique qui recommandait de reconfiner le pays et de fermer les écoles quatre semaines. « Nous pouvons encore nous donner une chance de l’éviter », déclare à la sortie le premier ministre, en assurant : « J’ai conduit, hier et avant-hier, des concertations avec les représentants des groupes parlementaires et politiques, des associations d’élus locaux et des partenaires sociaux. »

[…]


Médiapart

9 avril 2021