impots-charges


Vous avez certainement dû entendre parler du fameux tweet de Michael Youn qui, pour expliquer à sa fille le principe des impôts, a mangé la moitié de son pain au lait. En réalité c’est bien plus grave, car il ne parlait que de l’impôt sur le revenu en France, il a omis de parler de l’IS, la taxe sur les salaires, la TVA et ses 20 %, la TIPP, la taxe d’habitation et la taxe foncière, les différentes taxes de l’urbanisme, les charges sociales salariales et patronales…

Les 500 milliards d’euros de budget de la Sécurité Sociale n’ont rien à voir avec l’IR ou impôt sur le revenu. Ce dernier ne représente que 19% du budget annuel de l’État qui s’élève à 350 milliards d’euros. La TVA est largement en tête avec 55% du budget annuel puisqu’elle concerne tout le monde, aussi bien les très riches que les très pauvres. La médecine en France est financée par la Sécu, remboursée, car vous avez cotisé sur votre fiche de paie en tant que salarié ou tout simplement via vos charges, si vous êtes affiliés aux URSSAF, RSI… Donc, au risque de déplaire à Mme Duflot qui semble ne pas comprendre grand chose à toute cette problématique, la santé en France n’est pas financée par l’IR, elle devrait pourtant le savoir, elle qui a été ministre…

Pour finir, les impôts sont extrêmement élevés en France, il sont en train d’asphyxier l’économie et dire l’inverse relève tout simplement du désordre mental. Il paraît même que le centre des impôts d’Aix-en-Provence a installé des filets dans les escaliers pour éviter les suicides… Pour aggraver la situation, malgré les hausses d’impôts et les très gros chèques encaissés par le trésor public, l’État n’a de cesse de crier que les caisses sont vides ! Question : où passe donc l’argent encaissé ?