Ben on y est ! Comme prévu, les très libéraux et faux écolos de EELV vont travailler avec LaRem, eux-mêmes financés par Monsanto… La boucle est bouclée. On attendra de voir avec qui Jadot fera alliance au Parlement, mais bon, il n’existe pas non plus d’extraordinaire suspense… Pour un poste de ministre, il marchera au pas des lobbys comme tous les autres. Il n’a qu’à penser à l’expérience de Nicolas Hulot qui n’était pas non plus un extrémiste de l’écologie et qui, pourtant, a été déçu par l’immobilisme de Macron.


La secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, invitée vendredi du « 8h30 Fauvelle-Dély », incite le chef de file des eurodéputés écologistes à travailler avec les élus La République en marche au Parlement européen.



« J’appelle Yannick Jadot à regarder programmes et plateformes, il décidera en conscience avec qui il veut faire alliance, avec qui il veut travailler, quels sujets il veut pousser » au Parlement européen, a déclaré Emmanuelle Wargon, invitée du « 8h30 Fauvelle-Dély », vendredi 31 mai, alors que les écologistes sont arrivés en 3e position des élections européennes, derrière La République en marche.

La secrétaire d’État « espère vraiment » que les députés européens LREM pourront travailler avec les élus écologistes mais regrette que « les écologistes [fassent] des distinctions un peu subtiles entre alliance, coalition, oui dans certains cas, non dans d’autres », a-t-elle dit. « Nous, nous voulons travailler sur le fond, sujet par sujet, nous espérons que nous aurons une majorité avec les écologistes pour avancer, quel que soit le nom qu’on lui donne », a poursuivi Emmanuelle Wargon.

« Il va y avoir une vraie reconfiguration des alliances au Parlement européen parce que LREM intègre le groupe des libéraux qui lui-même va changer »

Emmanuelle Wargon

à franceinfo

Pourtant, Yannick Jadot a déjà fermé la porte à une possible alliance avec le parti de la majorité qui, selon lui, « signe tous les accords de libre-échange ». « Le gouvernement doit montrer son engagement, sa crédibilité sur les sujets écologiques, à travers des actes. Nous devons montrer que nous savons faire avancer les dossiers écologiques à la bonne vitesse, avec la bonne intensité », a reconnu Emmanuelle Wargon…

 


Photo d’illustration : Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, invitée du « 8h30 Fauvelle-Dély », vendredi 31 mai 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRA