Il n’est pas question ici de sites Internet de la presse officielle mais bien de la multiplication d’articles de la part de la communauté des blockchaineurs contre les escroqueries des Zynecoins de Benabdelkader et maintenant du Sestrel de Dieudonné. Ces spécialistes vont vous donner des arguments très solides qui ne supportent pas la contradiction ou l’approximation. Par contre, nul besoin de toute cette expertise, car il suffit en réalité d’écouter Dieudonné et de le voir exposer ses arguments de vente pour comprendre à quel point c’est risible. Si vous pensez en effet que le Sestrel va libérer l’expression ou la justice c’est qu’il vous manque une case dans votre caboche.


Face à Sestrel ou Zynecoin le devoir d’éduquer et d’informer sur les valeurs de Bitcoin et de la Blockchain

Parler – et a fortiori dénoncer – des projets crypto qu’on qualifiera pudiquement “d’ambigus” relève systématiquement du cas de conscience pour un média spécialisé. D’une part, la communauté estime – plutôt légitimement – qu’il s’agit là d’une forme de “devoir”, de l’autre, des impératifs de réalisme limitent drastiquement les marges de manœuvres sur le sujet.

Heureusement, la communauté crypto qui en a vu d’autres a de vraies capacités de résilience, en plus d’être peuplée d’individus aux compétences évidentes, et aux plumes volontiers affûtées.

Pas de crypto-pipeau cette semaine, mais un peu d’écho apporté à une initiative qui a vocation à éduquer et mettre en garde contre le projet Sestrel, un des rejetons du Zynecoin. Une manière de rappeler que ces projets, au même titre que de nombreux autres, se situent à l’extrême opposé des valeurs portées par Bitcoin et la blockchain.

Do Your Own Research !

DYOR ! Sous la forme d’une interjection presque aussi célèbre que le fameux HODL ! ce qui ressemble à une éructation résume pourtant une grande partie des valeurs de la communauté crypto. Faites Vos Propres Recherches (FVPR! on conviendra que ça sonne moins bien).

Autrement dit, soyez responsable, éclairé, arpentez vous-même le chemin et reprenez ce faisant, du pouvoir : une parfaite allégorie d’une partie des promesses de la blockchain, et oui.

En effet, si l’un des slogans un peu marketing du secteur (« soyez votre propre banque ») sonne sexy, il est assorti de contreparties : vous devrez également être votre propre police d’assurance et votre propre enquêteur !

Bref, le continent crypto est fascinant mais malheur aux naifs ! les escrocs y pullulent, prêt à “doubler vos Bitcoins” plus vite que leur ombre ou vous faire miroiter des profits improbables et supposément garantis.

C’est ainsi que vous verrez un conseils régulièrement renouvelé dans nos colonnes : formez et informez-vous, le temps passé à apprendre est probablement l’investissement le plus rentable que vous pourrez tenter sans crainte.

ZyneCoin et Sestrel, étiquettes différentes, même eau tiède

“Rookie” ou vieux brigand du secteur, nous entendons beaucoup parler de ces deux projets ces derniers temps. Le Zynecoin, pour la dimension sulfureuse de son patron et les nombreux drapeaux rouges que le projet parvient assez magiquement à faire surgir de toute part. Le Sestrel se manifeste depuis plus récemment, porté par l’humoriste Dieudonné qui, probablement las de n’être qu’un soutien et “influenceur” du Zynecoin a rapidement décidé qu’il était de taille à monter son propre projet.


“Liberté d’expression” ?, “Liberté journalistique” ? On va bien voir


Entendons-nous bien sur le fonds du problème : Il ne s’agit pas réellement du Zynecoin ou du Sestrel, non plus qu’il ne s’agissait de OneCoin ou autre Plustoken. Le temps passe, les intitulés changent, de nouveaux projets douteux continueront à apparaître perpétuellement, ce d’autant que l’industrie crypto, mélange improbable de produits financier, de loterie et de technologies intimidantes, est particulièrement fertile pour la prolifération d’initiatives de ce type.

Non, ce qu’il faut savoir discerner c’est que parmi les points communs de ces projets, se placeront toujours en bonne place – outre les évidents bénéfices colossaux promis – une logique d’ostracisation , un discours du “eux contre-nous”, et un renversement de la charge accusatoire.

Les opposants et critiques seront toujours qualifiés de “jaloux“, “d’aigris“, voire dans le cas les plus caricaturaux, carrément affublés de qualificatifs insultants (“esclaves“, “cafards“….). C’est que les éminences grises derrière ces entreprises craignent plus que tout que leur “cœur de cible” ne soit en mesure de s’informer ailleurs que dans le cercle fermé des “élus” du projet. Et cette rhétorique volontiers religieuse ne doit rien au hasard.

Or, au-delà même du fait que les tristes sires cherchent à vous faire prendre des vessies pour des lanternes, toute cette mécanique se place à l’extrême opposé de l’ensemble du corpus de valeurs chères à la communauté crypto : la liberté de choix, l’autonomie, l’indépendance face aux dogmes et aux leaders auto-proclamés et centralisateurs.

Un site Internet dédié au debunkage du Sestrel

Faute de régulation claire et d‘autorité de contrôle réactive, la communauté prend heureusement souvent l’initiative d’exposer les projets suspects.

A ce titre, parmi les bons reflexes à avoir, un coup d’œil à la section “Scam accusation” du très bien informé forum Bitcointalk, sera toujours riche d’enseignements. Le Zynecoin fait déjà l’actualité de ladite section. A n’en pas douter, le Sestrel finira par y récolter les honneurs qui lui sont dus.

Mais en attendant, l’occasion est bonne d’évoquer une initiative récente, disponible sous le nom de domaine sestrel.fr et qui répertorie tout ce qui – aux yeux de ses créateurs – ne fonctionne pas dans le projet, et pire, viole purement et simplement certaines règles fondamentales du secteur crypto.



On s’amusera au passage du sérieux de l’équipe derrière le projet sestrel, qui semble ne pas avoir même pensé à réserver le nom de domaine associé à leur entreprise (ce qui rappelle quelque peu “l’oubli” de l’équipe Zynecoin de réserver le nom “wethio.com“, avant que le toujours aussi taquin CryptoTimal on l’embrasse – ne le leur signale gentiment, provoquant un achat en panique dans les heures suivantes…pas de doute, la filiation est évidente)