Fake niouzes : la grippe a-t-elle fait 70 morts cet hiver comme l'a dit France 2 ?

2
PARTAGES
2
VUES

Encore une fausse nouvelle diffusée par le service public et qui passe tranquillement, n’entraînant ni sanctions ni classement en rouge par les Décodeurs du Monde ! Anne-Sophie Lapix et toute la rédaction du 13h de France 2 se sont ridiculisées à un niveau spectaculaire. Comment est-il possible dans un pays vieillissant comme la France de passer d’une moyenne de 10.000 morts par an à 72 seulement ? C’est absurde et pourtant ils l’ont dit et affirmé à l’antenne.


Des chiffres très différents circulent sur le nombre de tués par le virus chaque année.

Certains médias ont en réalité mal lu les chiffres produits par l’agence Santé publique France.

Question posée par André le 07/03/2020

Bonjour,
Vous nous posez la question suivante : « On entend dans les médias des chiffres très contradictoires quant au nombre de décès dus à la grippe : 8 000 par an pour certains, à peine quelques centaines au 20 heures de France 2. Quelle est la réalité ? »
Jeudi, sur le plateau du journal télévisé, après plusieurs minutes consacrées au Covid-19, Anne-Sophie Lapix lance un sujet sur la grippe « qui ferait chaque année des milliers de morts en France ». Avant de prendre le contre-pied (un peu après 8 minutes) : « En réalité, c’est moins, c’est même beaucoup moins. La grippe aurait tué 72 personnes depuis le 4 novembre. » Plus loin dans le sujet, le chiffre est répété : « À ce jour [le 5 mars, ndlr], 72 personnes sont mortes de la grippe. L’an dernier à la même période, elles étaient 194. »
On retrouve des chiffres semblables ailleurs dans la presse. Comme quand Sud Ouest écrit « avec AFP » le 4 mars : « L’épidémie de grippe saisonnière poursuit son reflux en France métropolitaine, mais a déjà provoqué 72 morts. » Une phrase tirée d’une dépêche de l’Agence France-Presse du même jour. La veille dans France-Soir, on lisait : « Selon les chiffres de Santé publique France arrêtés au 28 février, 55 personnes sont mortes de la grippe depuis le 4 novembre. »
Ces chiffres ont de quoi surprendre, car la même agence publique référente en la matière enregistrait pour l’hiver 2018-2019 « environ 8 100 décès attribués à la grippe ». C’est la conclusion d’un article écrit cet été sur le sujet.
La grippe serait-elle donc devenue bien moins mortelle, puisqu’elle n’aurait tué que 55 personnes entre l’automne dernier et le 28 février (et 72 si l’on pousse jusqu’au 4 mars) ? La réponse est non. France 2, Sud Ouest ou France-Soir ont simplement mal lu ou mal repris les chiffres produits par Santé publique France. Une confusion peut-être liée à un changement dans la manière de communiquer de l’agence – lequel s’explique par des données médicales qui ne sont pas les mêmes aujourd’hui qu’il y a un an.

72 décès… passés en réanimation

Chaque année, Santé publique France, lors de la saison de la grippe, produit des notes hebdomadaires faisant état de l’évolution de la maladie. Prenons le bulletin de la semaine 9, publié le 4 mars. Le chiffre de 72 décès y est bien mentionné. Mais il ne s’agit nullement d’un total des décès imputables à la maladie.
Ce chiffre apparaît dans le tableau « Description des cas graves de grippe admis en réanimation pendant la saison…


Campagne de prévention française pour la vaccination contre la grippe. Photo Garo. Phanie CHECKNEWS

 Fabien Leboucq 
Libération

12 mars 2020

En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?