Voilà qui est dit…

Lors d’une interview sur France Info, Charles Aznavour s’est confié sur ses problèmes avec le fisc. Il a notamment avoué avoir payé des hommes politiques corrompus pour échapper au fisc. Les détails avec Planet.fr.

Charles Aznavour a eu des démêlés avec le fisc, ce n’est un secret pour personne. Le chanteur, qui dit avoir été « poussé » par « l’administration » à quitter la France, s’est installé en Suisse dans les années 70. Ce mardi 12 novembre, invité à l’antenne de France Info pour parler de son livre Tant que battra mon cœur, la star nonagénaire est revenue sur cet épisode de sa vie, avouant même avoir eu recours à la corruption.

Lors de l’interview, Charles Aznavour a rappelé avoir obtenu un non-lieu lors de ses procès pour fraude fiscale, il a alors évoqué le coût des avocats pour ces procès. Mais il y a « même pire » lâche-t-il, avant de confier « mais ça je peux le dire aujourd’hui. Il y a quand même quelques gens de la politique qui pouvaient, paraît-il, arranger mon coup et moi j’avançais un peu d’argent en liquide pour les votes qu’ils devaient avoir ». Le chanteur a précisé que ces politiques étaient « de tous les bords. A gauche, à droite et dans le centre aussi ». « On m’envoyait un ‘go between’ qui amenait l’argent en liquide quelque part » raconte-t-il, sans néanmoins donner de noms, avant de conclure : « maintenant c’est terminé, on en parle même plus ».

Le doyen de la chanson Française a ensuite parlé de sa situation fiscale actuelle. Charles Aznavour paie toujours ses impôts en France et en révèle même le montant. L’an dernier, il avait confié à la presse avoir payé 1,3 million d’euros en France, précisant qu’il se promène avec sa feuille d’impôts (payée) en poche, pour la montrer à qui ne le croirait pas…

 

FMM_3edition_IndexKS_3D Couve_Bellanger_3D_1 11_Septembre_2001_MiniShoah_Hebdo