Malgré les différents scandales, les mensonges, les manipulations… malgré ses fréquentations douteuses notamment celle de Philippe Hababou Salomon, agent du Mossad et voyou récidiviste spécialisé en escroqueries en tous genres, la loge qui a initié Alexandre Benalla n’a pas estimé nécessaire de le radier, mais seulement de le suspendre. Merci néanmoins d’avoir publié ce communiqué qui prouve que l’ex-garde du corps d’Emmanuel Macron a bien été initié par la mafia maçonnique.


Le jeune chargé de mission de l’Élysée a « été initié au sein de la Loge des ”Chevaliers de l’espérance” de la Grande Loge Nationale Française (GLNF) », révèle L’Express.

Il « n’est venu que deux ou trois fois peut-être », précise le Grand Maître Jean-Pierre Servel au Figaro.

Alexandre Benalla, franc-maçon ? L’information, publiée par plusieurs médias, avait été démentie il y a quelques jours par le Grand Orient de France, la première obédience française. Ce mercredi, le journaliste de L’Express François Koch le révèle sur son blog « La lumière »: le jeune chargé de mission de l’Élysée a en fait « été initié au sein de la logeles Chevaliers de l’espérance, de la Grande Loge nationale française (GLNF) ». « Ce franc-maçon porte le matricule 106161 de cette obédience depuis janvier 2017 », écrit François Koch, citant « des documents internes » transmis par « de bonnes sources ». Il a été suspendu « le 23 ou le 24 juillet », confirme au Figarole grand maître de la GLNF Jean-Pierre Servel.

Dans les fichiers de la GLNF, décrit le journaliste de l’hebdomadaire, Alexandre Benalla « est né le 8 septembre 1991 à Évreux, réside à Issy-les-Moulineaux, exerce la profession de responsable sécurité et son parrain est un notaire trentenaire de Saint-German-en-Laye (Yvelines), membre de la même loge ». Il est « toujours apprenti » et n’a bien sûr « pas été très assidu aux réunions rituelles de sa loge depuis l’élection d’Emmanuel Macron ».

« C’est toujours un peu gênant de lâcher un type qui est dans les emmerdes »

Joint par Le Figaro, Jean-Pierre Servel souligne d’abord qu’il « regrette que l’on ait communiqué des informations sur un des frères ». « Alexandre Benalla n’est pas venu…


Stéphane Kovacs