Ils n’ont absolument aucune limite, plus rien ne les arrête. Il faut dire que la passivité et la lâcheté de la population ne peut que les aider à continuer sur cette voie. Comment peut-on oser augmenter de 2500 € par mois cette dotation alors qu’ils ont brillé par leur absence pendant une année dans la gestion de cette crise sanitaire ?! Au même moment, des millions de Français sont mis en chômage technique avec une baisse très importante de leur salaire sans oublier les faillites définitives.


Les frais de courrier, de téléphone et de taxi des députés français ont été augmentés.

De 18 950 euros, ils passent à 21 700 euros

Les députés sont-ils désormais des citoyens de première classe ? Difficile de répondre à cette question à l’heure actuelle. Mais, une chose est tout de même sûre : en pleine crise sanitaire, ils bénéficient indéniablement d’un traitement de faveur auquel de nombreux citoyens n’ont pas droit.

Que se passe-t-il au juste ? En effet, d’après RTL qui cite une information révélée par La Lettre A, l’enveloppe des frais de député augmente. Selon RTL, la décision d’augmenter cette enveloppe a été prise par trois députés : Florian Bachelier, Laurianne Rossi et Eric Ciotti. Ces derniers ont ainsi augmenté de 15% la dotation matérielle des députés, communiqué appelée DMD.

Qu’est-ce que cela veut dire concrètement? La DMD passera de 18 950 euros à 21 700 euros par an et par député. Et le média précise : « cette dotation matérielle des députés (DMD) permet de couvrir les frais de téléphone, de courrier, de taxi et sera fusionnée avec les frais informatiques ».

Et RTL d’ajouter : « les frais sont plafonnés et remboursés sur facture, les élus ne dépensent donc pas cette dotation dans son intégralité. Par ailleurs, chaque député emploie quatre ou cinq collaborateurs, à Paris et en régions, qui doivent être équipés ». Dans son article, les raisons expliquant cette hausse ont été fournies.

Ainsi, selon RTL, l’augmentation de cette enveloppe s’explique par le fait que la crise empêche les députés « d’être au contact des électeurs et garder ce lien avec eux à un certain prix ». Les trois questeurs ayant été à l’origine de cette hausse rassurent en précisant que cette dotation matérielle ne coûtera pas un euro de plus au contribuable.


Cheikh Dieng

Le Courrier du soir

29 janvier 2021