Voici encore une fois la preuve de la mascarade politique qui consiste à faire croire que le contrôle des dépôts de sommes d’argent en espèces, ridiculement basses, dans les banques pourrait permettre de lutter contre le terrorisme ou le blanchiment d’argent. En réalité tout ceci n’a strictement rien à voir avec la sécurité mais bien avec le contrôle. Effectivement, les 100 milliards d’euros qui évitent le Trésor public chaque année vont passer par des paradis fiscaux qui ne s’encombrent pas de ce genre de limitations. Ensuite, celui qui veut échapper au contrôle n’a qu’à garder l’argent chez lui et le dépenser tranquillement chaque jour ! Quant au terrorisme, Gladio se chargera de l’équiper, de le financer et de recruter les bonnes personnes pour commettre des attentats.


La Banque Postale exige depuis hier de ses clients de prouver l’origine des fonds qu’ils déposent en espèces.

L’établissement bancaire de la Poste entend lutter contre le blanchiment d’argent.

Des euros, oui, mais avec des preuves. La Banque Postale a décidé d’encadrer plus strictement les dépôts de liquidités de ses 10,3 millions de clients depuis ce lundi. Objectif : lutter contre le blanchiment d’argent et l’argent sale provenant des trafics de drogue ou des vols.

Pour tout versement d’espèces inférieur ou égal à 1500 euros cumulés sur trente jours, il faut désormais effectuer une « déclaration de l’origine des fonds ». Jusqu’à présent, seule une pièce d’identité était nécessaire pour déposer de l’argent sur son compte bancaire.

Entre 1501 et 10 000 euros déposés sur trente jours, la Banque Postale réclame désormais un justificatif de l’origine des fonds. Le client devra fournir à son banquier une facture ou une lettre de notaire en cas de succession par exemple pour prouver la provenance des espèces. Au-delà de 10 000 euros sur trente jours, les versements ne sont carrément plus autorisés.

Autre changement décidé par la Banque Postale : les versements en espèces d’un montant supérieur à 1500 euros ne pourront plus être effectués par un mandataire. Seul le titulaire du compte ou son représentant légal peut maintenant effectuer cette opération. La somme devra en outre être déposée au bureau de poste où le compte est domicilié, pas dans n’importe quel bureau de poste.


Photo d’illustration : un guichet de la Banque Postale à Toulouse. Photo DDM archives – David Bécus

Cyril Brioulet

Vous déposez une grosse somme d'argent en espèces à la Banque Postale ? Il faudra prouver son origine

25 février 2020