Loin de nous toute volonté de dénigrer ou minimiser la bonne foi des gens qui veulent combattre cette atmosphère dangereuse anti musulmane. Ce n’est pourtant pas une raison pour renouveler les mêmes erreurs du passé. Déjà, ce réveil de la gauche nous semble extrêmement tardif, cela fait au moins 10 ans que les médias s’acharnent sur les musulmans, cela fait plus de 10 ans qu’Éric Zemmour sur le service public distillait son islamophobie ! Secundo, la lutte contre ce racisme quasi institutionnalisé, ce racisme d’État que le ministre de l’éducation nationale assume totalement, doit concerner absolument tout le monde et pas seulement la gauche. Troisièmement, comme dit plus haut, il faut se souvenir des trahisons de la gauche, il faut se souvenir du mal qu’a fait le premier ministre de François Hollande Manuel Valls pendant des années !

Il est temps que les musulmans se libèrent de la tutelle des politiques et défendent leurs intérêts seuls comme des grands, autrement rien ne changera. Pour commencer, il faut s’unir et s’organiser afin d’être plus efficaces. Il faut passer à l’action politique, au boycott économique… tout le reste n’est que bla-bla et perte de temps.


« STOP aux discriminations », « STOP aux violences et aux agressions contre les musulmanes et les musulmans », « STOP aux délations abusives jusqu’au plus haut niveau de l’Etat ». Plus d’une cinquantaine de personnalités appellent ce vendredi dans Libération à manifester le 10 novembre prochain à Paris contre l’islamophobie.

« Nous, musulmans ou non, disons STOP à l’islamophobie et nous serons nombreux pour le dire ensemble le 10 novembre prochain à Paris. Nous appelons toutes les organisations, toutes les associations, tous les collectifs, toutes les fédérations de parents d’élèves, tous les partis politiques, toutes les personnalités, tous les médias, toutes les personnes solidaires à se joindre à cet appel solennel et à répondre présent à la marche du 10 novembre prochain », réclame cet appel lancé par l’élu de Saine-Saint-Denis Madjid Messaoudene, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), le NPA, l’UNEF, l’UCL et la Plateforme L.E.S Musulmans.

« Il faut aujourd’hui s’unir et se donner les moyens de la combattre »

Parmi les signataires de cette tribune, figurent Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, David Cormand, secrétaire national d’EELV, la militante féministe Caroline De Haas, les journalistes Edwy Plenel et Rokhaya Diallo ou encore l’humoriste Yassine Belattar…